Accueil High-Tech Web 3.0 et Internet

Web 3.0 et Internet

129
0

Nous vivons dans un monde numĂ©risĂ© et souvent automatisĂ©, principalement grâce Ă  la conception du Web 2.0, la deuxième itĂ©ration d’Internet. Bien que beaucoup fassent rĂ©fĂ©rence au World Wide Web gĂ©nĂ©ral comme Ă©tant « l’internet », la rĂ©alitĂ© est que l’internet a connu une telle rĂ©volution que sa croissance est catĂ©gorisĂ©e par ses trois Ă©tapes significatives d’Ă©volution : Web 1.0, Web 2.0, et ce que le secteur technologique considère comme l’avenir – Web3.0.

Chaque itĂ©ration de l’Internet a Ă©tĂ© classĂ©e en fonction de ce qu’elle permet et de sa fluiditĂ©. Pour mieux comprendre la prĂ©valence de ces Ă©tapes, voyez comment le Web 2.0 est plus fluide que le Web 1.0, et comment le Web 3.0 devrait ĂŞtre plus fluide que le Web 2.0.

OĂą nous en sommes aujourd’hui : Web 3.0

Le Web 3.0 est la dernière itĂ©ration de l’Internet et amĂ©liorera la fluiditĂ© du Web 2.0 en permettant Ă  davantage d’entreprises et de secteurs d’activitĂ© d’intĂ©grer le modèle commercial basĂ© sur le Web.

Trois concepts fondamentaux du Web 3.0 sont la dĂ©centralisation, la transparence et l’utilitĂ©.

DĂ©centralisation

La dĂ©centralisation consiste Ă  s’Ă©loigner des autoritĂ©s centrales hiĂ©rarchisĂ©es qui ont le pouvoir de dicter l’accès Ă  quelque chose et d’en contrĂ´ler l’approvisionnement. La dĂ©centralisation combat la monopolisation en s’assurant qu’il n’y a pas de point de contrĂ´le unique, permettant une participation ouverte et sans permission.

Transparence

La transparence est fondamentale pour le Web 3.0 car, souvent, le dĂ©veloppement des nouvelles technologies est contrĂ´lĂ© par un groupe exclusif d’individus. Cependant, si les nouvelles technologies Ă©taient dĂ©veloppĂ©es publiquement, un maximum de participation et d’expĂ©rimentation serait inspirĂ©.

Utilité

L’utilitĂ© est le troisième aspect central du Web 3.0, car cette itĂ©ration d’Internet cherche Ă  fournir aux utilisateurs plus de cas d’utilisation que jamais auparavant. De la blockchain aux vĂ©hicules autonomes, en passant par les programmes d’apprentissage et de formation en ligne comme la formation RBS d’Userve, jusqu’aux processus de production entièrement Ă  distance, le Web 3.0 peut fournir des services transactionnels et Ă©ducatifs plus efficaces que jamais.

Lire aussi :  Instagram ajoute le marquage des produits Ă  tous les utilisateurs amĂ©ricains - Pourriez-vous gagner de l'argent grâce Ă  lui ?

La première version : Web 1.0

Le Web 1.0 a fait dĂ©couvrir au monde entier le format des pages Web et des navigateurs. Avec le Web 1.0, un individu pouvait utiliser un navigateur pour rechercher et accĂ©der Ă  une page Web contenant les informations qu’il recherchait. Cependant, les pages Web du Web 1.0 Ă©taient statiques et isolĂ©es, ce qui rendait plus long le processus d’extraction des donnĂ©es d’une page Web par un navigateur depuis un serveur.

L’infrastructure du Web 1.0 limitait la vitesse Ă  laquelle les informations pouvaient voyager, ce qui ralentissait la communication des donnĂ©es entre les points d’un rĂ©seau.

Un internet est un rĂ©seau de communication numĂ©rique interconnectĂ© d’ordinateurs dans une zone gĂ©ographique donnĂ©e. Les ordinateurs de ce rĂ©seau se transmettent des donnĂ©es par l’intermĂ©diaire de nĹ“uds qui sont des points de connexion dans le rĂ©seau. Pensez Ă  un nĹ“ud comme Ă  un point central oĂą les donnĂ©es arrivent et sont triĂ©es avant d’atteindre leur destination prĂ©vue. Plus un rĂ©seau est Ă©tendu, plus il faut de nĹ“uds pour le soutenir et plus le traitement et la transmission des donnĂ©es peuvent prendre du temps.

Globalement, l’internet est un rĂ©seau mondial composĂ© de tous les ordinateurs du monde et de la somme de leurs communications.

La deuxième itération : Web 2.0

Le Web 2.0 s’est avĂ©rĂ© plus fluide que le Web 1.0 en raison des cas d’utilisation qu’il a gĂ©nĂ©rĂ©s pour les utilisateurs du monde rĂ©el en matière d’interactivitĂ© numĂ©rique. Par exemple, la crĂ©ation de l’accès Ă  l’internet mobile et des plateformes de mĂ©dias sociaux a permis des modes d’interaction numĂ©rique jamais vus auparavant. Cela a contribuĂ© de manière exponentielle Ă  la croissance et Ă  l’adoption du Web 2.0.

Lire aussi :  Les 5 meilleures sĂ©ries animĂ©es Netflix Ă  regarder en boucle en 2022

Avantages du Web 2.0 : Interaction accrue

L’essor des smartphones a considĂ©rablement facilitĂ© l’accès Ă  Internet depuis pratiquement n’importe oĂą. L’accès constant aux applications mobiles a permis non seulement de consulter des informations instantanĂ©ment, mais aussi d’entrer en contact avec d’autres personnes grâce aux interactions facilitĂ©es par des plateformes comme Facebook, Uber et Airbnb.

Le Web 2.0 a marquĂ© le dĂ©but de l’ère dans laquelle, Ă  l’aide d’une application mobile, les individus pouvaient faire des affaires, dĂ©finir les conditions entourant l’Ă©change de biens, Ă©tablir des relations, acquĂ©rir des propriĂ©tĂ©s, des devises, etc. Ces interactions viscĂ©rales et tangibles se sont agrĂ©gĂ©es et numĂ©risĂ©es dans l’ethos grâce au Web 2.0.

Problèmes du Web 1.0 : Trop de nœuds

Le problème du Web 1.0 au dĂ©but des annĂ©es 90 Ă©tait que la prise en charge d’Internet en tant que rĂ©seau de communication mondial entre tous les ordinateurs impliquait un nombre ridicule de nĹ“uds. Ce nombre Ă©tait tel qu’il rĂ©duisait considĂ©rablement la vitesse Ă  laquelle les ordinateurs du rĂ©seau pouvaient communiquer entre eux. La rapiditĂ© avec laquelle les utilisateurs pouvaient accĂ©der aux informations qu’ils recherchaient sur ces pages web isolĂ©es s’en trouvait altĂ©rĂ©e.

Avec l’amĂ©lioration de la puissance de calcul et la lente transition de l’infrastructure du Web 1.0 vers des vitesses de communication plus rapides entre les ordinateurs du rĂ©seau avec moins de nĹ“uds, le Web 2.0 a pu prendre forme au dĂ©but des annĂ©es 2000. Le Web 2.0 a considĂ©rablement amĂ©liorĂ© la fluiditĂ© du Web 1.0 en favorisant l’interactivitĂ© sur Internet.

Aujourd’hui, nous attendons avec impatience de voir comment le Web 3.0 va s’Ă©tendre et s’amĂ©liorer encore, pour finalement ouvrir la voie au Web 4.0.

Article prĂ©cĂ©dentL’anatomie d’une bonne plateforme numĂ©rique
Article suivantPerez signe une prolongation de deux ans de son contrat avec Red Bull F1
Tras una licenciatura en economía, un máster en gestión estratégica y 18 meses de viaje por todo el mundo, empecé a trabajar como redactor de páginas web.