Accueil International Un autre homme armé prend d’assaut une banque libanaise pour retirer des...

Un autre homme armé prend d’assaut une banque libanaise pour retirer des économies gelées

75
0

Cet acte est le dernier d’une série de casses dans le pays, où les économies des déposants sont dévaluées et bloquées dans les banques depuis près de trois ans, dans un contexte de crise économique dévastatrice.

Un déposant, âgé d’une cinquantaine d’années, a pris d’assaut une succursale de la banque Byblos dans la ville méridionale de Ghaziyeh avec son fils adulte.
(AFP)

Un Libanais muni d’une arme et d’un jerrican de carburant a retiré ses économies gelées sous la menace d’une arme, troisième incident de ce type cette semaine dans le pays en crise.

Lorsqu’une agence de la banque Byblos a ouvert ses portes dans la ville de Ghaziyeh, dans le sud du pays, un déposant, âgé d’une cinquantaine d’années, a pris d’assaut les locaux avec son fils adulte vendredi.

Il a menacé les employés de la banque avec une arme, qui selon une chaîne de télévision libanaise pourrait être un jouet, et a exigé ses économies.

« Il a vidé un jerrican de carburant sur le sol », a déclaré un agent de sécurité de la banque à un journaliste de l’AFP.

L’homme est reparti avec environ 19 000 dollars et s’est rendu à la police quelques instants plus tard alors qu’une foule s’était formée devant la banque pour le soutenir.

LIRE PLUS : Une femme braque une banque au Liban pour payer le traitement de sa sœur malade

Des braquages dans un contexte de désespoir

Il s’agit du dernier d’une série de braquages au Liban, où les économies des déposants sont dévaluées et bloquées dans les banques depuis près de trois ans, dans un contexte de crise économique dévastatrice.

Il s’agit généralement d’actes de désespoir économique commis par des déposants sans casier judiciaire qui tentent de régler des factures, et qui ont suscité une grande sympathie de la part du grand public.

Mercredi, une jeune femme a braqué une banque du centre de Beyrouth en utilisant un modus operandi similaire, dans ce qu’elle a dit être une tentative de récupérer les économies de sa sœur, atteinte d’un cancer.

Sali Hafiz est devenue une héroïne instantanée sur les médias sociaux, et une photo prise au téléphone où elle se tient sur un bureau à l’intérieur de la banque pendant le hold-up est devenue virale.

Mercredi également, un homme a braqué une banque dans la ville d’Aley, au nord-est de Beyrouth, a rapporté l’agence de presse nationale officielle.

Crise économique

Le mois dernier, un homme a suscité la sympathie générale après avoir pris d’assaut une banque de Beyrouth avec un fusil et pris en otage les employés et les clients pendant des heures, afin de réclamer une partie de ses 200 000 dollars d’économies gelées pour payer les factures d’hôpital de son père malade.

Il a été placé en détention mais rapidement relâché.

Le Liban a été frappé par l’une des pires crises économiques de son histoire.

Sa monnaie a perdu plus de 90 % de sa valeur sur le marché noir, tandis que la pauvreté et le chômage sont montés en flèche.

LIRE PLUS : Un Libanais qui avait pris en otage le personnel d’une banque pour récupérer ses économies a été libéré

Source : fr.palestinaliberation.com et agences