Accueil Jeux Vidéos Top 5 des meilleurs jeux vidéo des années 70

Top 5 des meilleurs jeux vidéo des années 70

130
0

Bien que les jeux vidéo aient été massivement populaires dans les années 1980, ils étaient déjà largement disponibles dans les années 1970, et certains des meilleurs jeux de cette décennie ont été extrêmement influents.

Les cinq jeux dont nous allons parler ont été créés et publiés dans les années 1970 et ont ouvert la voie à tous les jeux ultérieurs.

S’il est vrai que les graphismes de l’époque n’étaient pas les meilleurs, les souvenirs que ces jeux ont créés seront inestimables pour certains.

Certains des jeux vidéo les plus mémorables des années 1970 ont été répertoriés par Listverse et The Guardian, mais voici nos meilleurs choix qui sont définitivement des classiques.

Pong (1972)

C’est une idée fausse et courante que de penser que Pong était le premier jeu vidéo, mais ce n’est pas le cas. Bien qu’il n’ait pas été le premier jeu, il a fait quelque chose qu’aucun autre jeu n’avait jamais fait. Il a montré que les jeux vidéo étaient rentables, ouvrant la voie aux salles d’arcade et aux consoles de salon. Il est probable qu’aucune de ces choses ne serait arrivée sans Pong, ce qui en fait le jeu le plus important des années 1970.

Lire aussi :  Mobile Legends : Combos Vexana pour les débutants

Computer Space (1971)

Malgré son importance historique, peu de personnes aujourd’hui ont entendu parler de Espace informatique. Le jeu a été créé en 1971 par Nolan Bushnell et Ted Dabney (futurs cofondateurs d’Atari). C’était le premier jeu vidéo d’arcade au monde, ainsi que le premier jeu vidéo distribué commercialement. Le boîtier était la caractéristique la plus remarquable du jeu, pas le gameplay ou les graphiques. L’élégante cabine en fibre de verre avait des courbes et une apparence surnaturelle. Elle a même fait une apparition dans le film « Soylent Green » de 1973, en raison de son design futuriste.

Lire la suite : [Retro Gaming] Vous vous souvenez de Paperboy ?

Galaxian (1979)

Avec ses graphismes vifs et multicolores, ses adversaires en piqué et son éblouissante toile de fond étoilée, Galaxian nous a montré ce que pourrait être le genre des jeux de tir dans l’espace à l’avenir. Galaxianun chef-d’œuvre à part entière, sera suivi de deux suites exceptionnelles, Galaga et Gaplus. Avant l’arrivée de Xevious, Défenseur, et Sinistar nous a fait entrer dans l’ère des paysages à défilement, cette trilogie intemporelle, accompagnée de Phoenix et Gorfreprésente l’apogée de l’ère des tireurs fixes.

Lire aussi :  Le PDG de G2 Esports en congé sans solde après avoir fait la fête avec la personnalité controversée Andrew Tate

Lunar Lander (1979)

Dans les semaines qui ont suivi la mission Apollo 11, Jim Storer, un écolier, a écrit la première simulation d’alunissage. Des années plus tard, le codeur d’Atari Howard Delman a décidé de tester la nouvelle capacité graphique vectorielle d’Atari avec un concept similaire, et Lunar Lander est né. L’esthétique austère, comme dans Asteroidscréent une atmosphère authentiquement détendue, tandis que les commandes de propulseurs ultrasensibles mettent les compétences de pilotage du joueur à l’épreuve.

Space Invaders (1978)

Le joueur de Space Invaders est aux commandes d’un petit canon qui se déplace horizontalement sur l’écran. Ce n’était pas le premier jeu à vous permettre d’abattre des vaisseaux spatiaux extraterrestres, mais c’était l’un des premiers à faire en sorte que ces mêmes vaisseaux tirent sur le joueur. L’intégration d’une bande sonore continue, qui consistait en une simple série répétitive de notes de basse jouées en boucle, était la caractéristique la plus remarquable de ce jeu vidéo. Space Invaders a été l’un des jeux vidéo les plus populaires jamais réalisés.

Article connexe : 6 meilleurs jeux hors ligne sur Android qui ne nécessitent pas de WiFi

Article précédentSaviez-vous que le premier produit de BMW n’est en fait PAS une automobile ?
Article suivantErreur de tarification du PlayStation Plus ? Sony affirme que la taxe de mise à niveau est une erreur.
Apasionado del running, vegano a los 25 años y comercial de la ropa, me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en noviembre de 2021