Accueil Auto/Moto Tesla rappelle plus d’un million de véhicules électriques aux États-Unis car les...

Tesla rappelle plus d’un million de véhicules électriques aux États-Unis car les fenêtres peuvent pincer les doigts.

70
0

Tesla construit plus d'usines pour augmenter sa production à 20 millions de VE d'ici 2030

(Photo : HECTOR RETAMAL/Getty Images)

Dans les semaines à venir, un autre avis de rappel sera envoyé à plus d’un million de propriétaires de Tesla. Voici ce que vous devez savoir.

Tesla va rappeler près de 1,1 million de véhicules

Le mécanisme d’inversion automatique des vitres peut ne pas réagir de manière appropriée après avoir détecté une obstruction, selon un avis de rappel de sécurité émis par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) mardi, d’après un rapport d’Engadget.

En raison de ce problème, « une fenêtre qui se ferme peut exercer une force excessive en pinçant un conducteur ou un passager avant de se rétracter », ce qui augmente alors le risque de blessure des utilisateurs. Le régulateur de la sécurité routière a souligné que le problème des vitres de Tesla constitue une violation des normes de sécurité fédérales relatives aux vitres électriques.

Les Model 3 de 2017 à 2022, ainsi que les véhicules Model Y, X et S de 2020 et 2021 sont concernés par ce rappel.

Le constructeur de véhicules électriques (VE) a écrit à la NHTSA que les utilisateurs de Tesla concernés par le système de recul automatique des vitres recevraient une mise à jour logicielle over-the-air, selon USA Today.

Les propriétaires concernés doivent être informés par Tesla avant la mi-novembre. Plus précisément, le 15 novembre, les propriétaires commenceront à recevoir des lettres contenant les informations nécessaires au sujet du rappel. Selon les dossiers du fabricant de véhicules électriques, une mise à jour logicielle du système de lève-vitres électriques standard a été publiée le 13 septembre pour les véhicules en production ou en attente de livraison.

Lire aussi :  Tesla a livré 343 830 véhicules au cours du troisième trimestre 2022

Entre-temps, The Guardian a rapporté qu’au 16 septembre, le fabricant de VE n’avait connaissance d’aucune réclamation au titre de la garantie ni d’aucune blessure résultant de ce problème.

Lire la suite : La batterie Megapack de Tesla a pris feu en Californie – Y a-t-il une victime ?

Des utilisateurs de Tesla rencontreraient le problème depuis 2021

Au cours des tests de produits du mois d’août, Tesla a déclaré avoir découvert de tels problèmes pour la première fois. L’annonce de mardi a toutefois incité un certain nombre d’utilisateurs de Twitter à réagir, affirmant que leurs VE connaissent essentiellement les mêmes problèmes depuis au moins 2021.

Ce n’est pas la première fois que les autorités demandent à Tesla de rappeler ses véhicules

Le Kraftfahrt-Bundesamt (KBA), l’organisme allemand de réglementation de la circulation, a demandé à Tesla de rappeler plus de 59 000 VE en juillet en raison d’un problème logiciel qui pourrait mettre la vie des passagers en danger en cas d’accident.

Lire aussi :  Chevrolet annonce le remplacement de la Silverado conduite par un jeune de 16 ans au milieu d'une tornade.

La KBA a noté qu’une faille logicielle entraînant un dysfonctionnement du système eCall a été découverte dans certains véhicules électriques Tesla Model Y et Model 3. eCall est une fonction de Tesla qui avertit automatiquement le personnel d’urgence en cas d’accident.

Plus de 59 129 unités Tesla Model Y et Model 3, y compris les crossovers Model Y produits à la Gigafactory de Tesla à Berlin-Brandebourg, sont concernées par le problème logiciel, selon le KBA.

Dans le même temps, en raison des airbags latéraux de la rangée avant qui pourraient éventuellement ne pas se déclencher en cas de collision, le fabricant de VE a émis un rappel en juin pour 7 289 unités du Model X. Les années modèles 2021 à 2022 sont concernées par ce rappel particulier.

Tesla a déclaré que ses techniciens remplaceraient les composants de l’airbag dans le cadre du rappel.

Article connexe : Tesla rappelle 130 000 véhicules équipés de processeurs AMD Ryzen en surchauffe