Accueil High-Tech Steam et PayPal ont été bloqués en Indonésie – mais pourquoi ?

Steam et PayPal ont été bloqués en Indonésie – mais pourquoi ?

88
0

Huit fournisseurs de services électroniques ont été suspendus par le gouvernement indonésien samedi.

La loi indonésienne 2020 MR5 ordonne aux entreprises identifiées comme « fournisseurs de systèmes électroniques privés » de s’enregistrer dans une base de données gouvernementale ou d’être bannies, rapporte Engadget. La date limite d’enregistrement était la semaine dernière.

À l’instar de la loi indienne restrictive de 2021 sur les technologies de l’information, la loi indonésienne 2020 MR5 habilite le gouvernement à réglementer les plates-formes en ligne et à leur ordonner de retirer les contenus qu’il juge illicites ou menaçant l’ordre public. Les demandes « urgentes » ne donnent à ces plateformes que quatre heures pour répondre et retirer ces contenus.

Les ESP mondiaux respectent-ils les lois strictes de l’ ?

Les géants de la technologie comme Google, Amazon et Meta se sont empressés de s’enregistrer auprès du gouvernement indonésien pour se conformer à ses nouvelles exigences, selon Reuters. Mais huit ESP n’ont pas respecté la date limite, notamment Yahoo, Steam, , DoTA2, Counter-Strike, EpicGames, Origin.com et Xandr.com.

Le directeur général du ministère indonésien de la communication et de l’information, Semuel Abrijani Pangerapan, a déclaré à une chaîne d’information locale que le gouvernement pourrait rouvrir temporairement l’accès à PayPal pour permettre aux utilisateurs de retirer leur argent. Le pays compte environ 191 millions d’internautes et une population jeune, férue de technologie, qui s’appuie largement sur les ESP.

Lire aussi :  Le personnel d'Apple fait une offre pour le premier syndicat - Combien les organisateurs du syndicat veulent-ils que les travailleurs soient payés ?

Lire aussi : PayPal aide l’Ukraine, renonce aux frais pour les fonds envoyés aux Ukrainiens

Le projet MR5 du gouvernement indonésien suscite des réactions négatives de la part des internautes et des défenseurs des droits de l’homme.

Le règlement ministériel 5 (MR5), qui a entraîné l’interdiction de PayPal, Steam et une poignée d’autres ESP après qu’ils aient manqué la date limite d’enregistrement de vendredi, a été promulgué pour la première fois en novembre 2020 avec peu de consultation. Les critiques estiment que le MR5 est lourd et trop large car il ne répond pas aux lois internationales sur les droits de l’homme, rapporte The Diplomat.

Elle porte également un coup au droit à la vie privée. En vertu de la loi, les opérateurs numériques doivent garantir au ministère indonésien de la communication et des technologies de l’information (KOMINFO) que les forces de l’ordre peuvent accéder à leurs systèmes électroniques et à leurs données, ce qui constitue une violation manifeste des lois sur la protection de la vie privée.

La réglementation indonésienne en matière de modération du contenu suscite également des inquiétudes quant à la censure, puisque le gouvernement ordonne le retrait de tout ce qui « perturbe la communauté ou l’ordre public ». Cette description est très vague et large et peut être définie comme tout ce que les autorités indonésiennes choisissent.

Lire aussi :  CNN Plus aurait des difficultés à obtenir des vues quotidiennes - Quelles sont les performances du service de streaming ?

En 2021, Human Rights Watch a demandé au ministre indonésien de la communication et des technologies de l’information de « suspendre et de réviser en profondeur » le règlement, estimant qu’il ne « répond pas aux normes internationales en matière de droits de l’homme ».

Linda Lakhdhir, conseillère juridique pour l’Asie à Human Rights Watch, a décrit le MR5 comme « un outil de censure qui impose des charges irréalistes aux nombreux services et plateformes numériques utilisés en Indonésie ». Elle a ajouté qu’il représente un risque sérieux pour la vie privée, la liberté d’expression et la liberté d’accès à l’information.

De même, un rapport de 2021 de l’Electronic Frontier Foundation (EFF), un groupe de défense des droits numériques, a décrit les lois indonésiennes comme « envahissantes pour les droits de l’homme », rapporte The Verge. L’organisation a également écrit une lettre au ministère de la communication et de l’information, exhortant le gouvernement indonésien à abroger les « règles invasives de modération du contenu. »

Article connexe : La date de début de la vente d’été de Steam a été divulguée – Vos portefeuilles sont-ils prêts ?

Article précédentLa nouvelle loi sur la réduction de l’inflation offre une incitation de 40 000 dollars aux camions électriques comme le Tesla Semi.
Article suivantDeux journalistes tués par balle en Colombie
Tras una licenciatura en economía, un máster en gestión estratégica y 18 meses de viaje por todo el mundo, empecé a trabajar como redactor de páginas web.