septembre 19, 2021

Violences à Marseille : « Il y a un rajeunissement des trafiquants de drogue, plus enclins à commettre des faits violents », analyse un criminologue – fr.palestinaliberation.com

2 min read

Depuis le début de l’été, la cité phocéenne est le théâtre d’un nombre croissant de règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants. Pour l’universitaire Jean-Baptiste Perrier, il est urgent de fournir plus de moyens à la justice .

Un été sanglant à Marseille, sur fond de trafic de drogue. Douze des quinze décès liés à des règlements de comptes en 2021 sont survenus ces deux derniers mois, a rappelé lundi la procureure de la ville, Dominique Laurens, citée par l’AFP. Afin de comprendre les raisons de cette flambée de violence, franceinfo a interrogé Jean-Baptiste Perrier, directeur de l’Institut de sciences pénales et de criminologie à l’université Aix-Marseille. Le criminologue déplore l’inefficacité d’une politique centrée sur les sanctions et souligne l’importance de recruter des magistrats dans la ville.

Peut-on parler d’une recrudescence des crimes liés au trafic de drogue à Marseille ? Oui, depuis la mi-juin, on observe clairement une augmentation rapide du nombre de morts liées aux règlements de comptes. La police judiciaire en a dénombré quinze depuis le début d’année. Ce nombre est déjà plus important que ceux enregistrés chaque année au cours de la dernière décennie. Entre 2010 et 2020, nous observions une baisse progressive du nombre de ces décès. Pendant cette période, près d’une dizaine de personnes avaient été tuées dans ces circonstances, tandis que dans la décennie précédente, nous en comptions plutôt une vingtaine par an.

Comment expliquer cette brusque augmentation des décès liés au trafic de drogue ? Il est très difficile de l’expliquer. Plusieurs causes peuvent entrer en compte. D’abord, certains groupes rivaux peuvent s’affronter pour un territoire, d’autant que des opérations des forces de l’ordre ont été initiées ces derniers mois pour démanteler des points de deal. Ainsi, une guerre entre plusieurs groupes peut être à l’œuvre pour récupérer les territoires perdus pendant ces opérations. Mais les faits divers ne sont qu’une loupe sur la réalité de la professionnalisation du trafic de drogue durant la décennie écoulée à Marseille et ailleurs. Lorsque les trafics sont plus importants, on observe que les personnes qui y participent sont de plus en plus armées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *