septembre 19, 2021

Vaccin contre le Covid-19 : la Haute Autorité de santé préconise une dose de rappel pour les plus de 65 ans et les personnes fragiles

2 min read

Ces nouvelles injections devraient débuter dès la mi-septembre.

La liste est enfin établie. Après avoir été saisie par le ministère de la Santé, la Haute Autorité de santé (HAS) vient de communiquer mardi 24 août la liste des personnes qui seront éligibles à une nouvelle injection de vaccin contre le Covid-19. Il s’agit des personnes de 65 ans et plus, ainsi que « les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves » de la maladie. Cette dose de rappel devra intervenir au minimum six mois après la dernière dose reçue. Suivez notre direct.

Une dose de rappel pour les vaccinés au Janssen. La HAS préconise également dans son communiqué une nouvelle injection pour les personnes qui ont reçu le vaccin monodose du laboratoire belge Janssen. Celle-ci devra être faite avec une dose des vaccins des laboratoires Pfizer ou Moderna, quatre semaines après la première injection. « Les données disponibles ne permettent pas de confirmer l’efficacité à long terme du schéma de vaccination à une dose du vaccin Janssen contre le variant Delta », explique la HAS, ce qui conduit à cette recommandation.

Valneva poursuit l’élaboration de son vaccin. Le laboratoire franco-autrichien Valneva, dont les essais pour son candidat-vaccin contre le Covid-19 sont à un stade avancé, espère démontrer « une efficacité supérieure à 80% », a annoncé mardi 24 août son directeur général Franck Grimaud. « Il va falloir le démontrer dans l’essai de phase 3 », lequel est destiné à prouver l’efficacité réelle d’un traitement avant une éventuelle mise sur le marché et qui est toujours en cours, a-t-il précisé sur BFM Business.

Plus de cinquante morts en trois jours en Polynésie française. Le nombre de décès quotidiens liés au Covid-19 a encore augmenté en Polynésie française, avec 54 morts entre vendredi et dimanche, a annoncé lundi la direction de la santé de cette collectivité d’outre-mer. En Guadeloupe, la vaccination accélère mais reste faible. Plus de 500 injections quotidiennes ont eu lieu depuis plusieurs jours, selon le Service départemental d’incendie et de secours, qui gère le vaccinodrome de l’île. « Depuis 15 jours, il y a une affluence permanente », s’est félicité Tony Jerpan, médecin-chef du SDIS de la Guadeloupe, auprès de l’AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *