Accueil Santé & Bien-être Relation inverse identifiée entre le SRAS-CoV-2 et les infections grippales

Relation inverse identifiée entre le SRAS-CoV-2 et les infections grippales

151
0

La pandémie de coronavirus (COVID-19) a imposé des charges opérationnelles à l’épidémiologie des maladies infectieuses, empêchant ainsi leur surveillance de routine. Malgré ces difficultés, la surveillance continue du virus de la grippe est nécessaire pour la production de nouveaux vaccins chaque année.

Les symptômes du COVID-19 et de la grippe sont assez similaires, car le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) et le virus de la grippe ciblent tous deux le système respiratoire. Une différence notable entre ces deux virus est que le SRAS-CoV-2 utilise le récepteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2) sur les cellules épithéliales et endothéliales pour s’introduire, tandis que le virus de la grippe utilise les groupes d’acide sialique sur les glycoprotéines de surface des cellules épithéliales.

Étude : Epidemiological Interactions of Influenza and SARS-CoV-2 within a University Population During Omicron B.1.1.529 Outbreak. Crédit image : Adao / Shutterstock.com

Une nouvelle étude publiée sur le serveur preprint medRxiv* identifie les corrélations potentielles qui existent entre le SRAS-CoV-2 et les infections grippales.

A propos de l’étude

L’étude actuelle a consisté à collecter des écouvillons nasaux antérieurs auprès de personnes symptomatiques et non symptomatiques dans des établissements distincts. Les personnes qui présentaient des symptômes du COVID-19, ainsi que celles qui étaient en contact étroit avec un individu positif au COVID-19, devaient soumettre leurs échantillons au site symptomatique.

Lire aussi :  Un travail collaboratif révolutionnaire définit le risque des variantes du SRAS-CoV-2 sur la protection immunitaire

Un test multiplex de transcription inverse et d’amplification en chaîne par polymérase (RT-qPCR) a été réalisé pour surveiller l’incidence du COVID-19, de l’influenza A et de l’influenza B chez les individus symptomatiques.

Résultats de l’étude

Un total de 3 065 personnes ont été testées entre le 1er novembre 2021 et le 28 février 2022. Le premier cas de grippe A a été détecté le 4 novembre 2021, période durant laquelle le taux de prévalence hebdomadaire moyen était de 13,62 %.

Entre le 27 décembre 2021 et le 7 janvier 2022, on a observé une forte diminution des cas de grippe A à un taux de 12,5 %, tandis que les cas de SRAS-CoV-2 ont augmenté à un taux de 3,75 %. Notamment, la propagation rapide du variant Omicron B.1.1.529 du SRAS-CoV-2 a été associée à la réduction de l’incidence des cas de grippe.

A) Moyennes sur sept jours pour les tests RT-qPCR collectés auprès de personnes symptomatiques ; tests collectés, gris, réactif pour le SARS-CoV-2, bleu, réactif pour le Flu A, rouge. B) Taux de positivité pour la cohorte symptomatique à partir du 1er novembrest, 2021,. au 28 févrierth, 2022 ; SARS-CoV-2, bleu; Flu A. rouge. C) Taux de croissance cumulatifs des moyennes sur sept jours de l’incidence du SRAS-CoV-2 et de la grippe dans la cohorte symptomatique du 1er novembre au 31 décembre 2009.st. 2021. jusqu’au 28 févrierth, 2022 ; SARS-CoV-2. bleu; Flu A. red. D) Totaux de détermination du variant SARS-CoV-2 Omicron (B.1.1.529) via l’échec de la cible S-gcnc (SGTF) pour la population symptomatique du 14 septembre.th2021, au 28 févrierth 2022 ; SARS-CoV-2, bleu; SGTF, orange, n=172.

L’étude actuelle indique une relation inverse entre le SRAS-CoV-2 et les cas d’infection par la grippe. Les prestataires de soins de santé doivent donc utiliser des panels respiratoires plus complets pour surveiller la dominance de la souche et la prévalence des coinfections par les deux virus.

Lire aussi :  Le secrétaire d'État à la santé et aux affaires sociales invite les communautés noires à partager leurs points de vue et leurs expériences sur les services de santé mentale.

*Avis important

medRxiv publie des rapports scientifiques préliminaires qui ne sont pas évalués par des pairs et qui, par conséquent, ne doivent pas être considérés comme concluants, guider la pratique clinique/le comportement en matière de santé ou être traités comme des informations établies.

Article précédentGarmin lance les Forerunner 255 et 955 améliorées, avec un nouveau look et de nouvelles fonctions de course.
Article suivantDes études montrent que la formation des sages-femmes au Bangladesh a considérablement amélioré l’accès des femmes à un accouchement sans risque.
Apasionado del running, vegano a los 25 años y comercial de la ropa, me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en noviembre de 2021