Accueil Sports Red Bull « absolument confiant » avant la décision cruciale sur le plafonnement des...

Red Bull « absolument confiant » avant la décision cruciale sur le plafonnement des coûts en F1

46
0

Le week-end du Grand Prix de Singapour a été marqué par des spéculations selon lesquelles deux équipes de F1 ont dépassé le plafond budgétaire de 145 millions de dollars fixé l’an dernier et pourraient faire l’objet de sanctions de la part de l’instance dirigeante.

La confirmation de ce qui s’est réellement passé viendra ce mercredi, lorsque la FIA prévoit de délivrer aux équipes qui étaient sous le plafond de l’année dernière leurs certificats de conformité.

Toutes les équipes qui ont dépassé la limite, de manière mineure ou matérielle, découvriront alors qu’elles sont susceptibles d’être soumises à une audience au cours de laquelle des sanctions seront prononcées.

Aston Martin et Red Bull ont été les principales victimes de ces violations potentielles des règles, bien que les deux équipes aient clairement indiqué qu’elles ne pensaient pas avoir commis de faute.

Red Bull s’est retrouvée particulièrement dans la ligne de mire, car des rumeurs ont suggéré qu’elle pourrait être dépassée de 10 millions de dollars – alors que ses rivaux Mercedes et Ferrari ont demandé des actions strictes et des pénalités de la part de la FIA pour faute.

Mais malgré ce qu’a dit son principal opposant, Red Bull reste fermement convaincu qu’il maintient sa soumission originale faite en mars – qui, selon certaines sources, était en fait inférieure à la limite de plusieurs millions de dollars.

Interrogé par Autosport pour savoir s’il était nerveux quant à l’issue de la journée de mercredi, Christian Horner, le patron de l’équipe Red Bull, a répondu : « Non, je suis absolument confiant dans notre soumission.

Lire aussi :  Les tempéraments contrastés qui pourraient s'avérer essentiels dans la lutte pour le titre de F1 2022.

« Nous sommes passés par un processus. Elle est entrée, en mars, en termes de [being] signé entièrement par nos auditeurs qui sont évidemment l’un des trois grands. Et nous pensons que nous sommes confortablement dans les limites du plafond.

« La FIA suit donc son processus. Nous espérons, et potentiellement cette semaine, entendre non seulement nous, mais toutes les équipes, le résultat de ce processus. »

Sergio Perez, Red Bull Racing RB18, Max Verstappen, Red Bull Racing RB18

Sergio Perez, Red Bull Racing RB18, Max Verstappen, Red Bull Racing RB18

Photo par : Zak Mauger / Motorsport Images

Alors que Red Bull ne sait pas ce que la FIA va déclarer mercredi, il admet que l’organe directeur a une énorme responsabilité pour assurer la robustesse de ses enquêtes et de ses réponses.

« Il s’agit d’un tout nouvel ensemble de règlements qui sont très compliqués, et qui s’appliquent à des entreprises de différentes structures, de différentes formulations, et bien sûr, de règlements », a-t-il déclaré.

« Il y a toujours différentes interprétations de ces règlements. Donc, au cours de la première année, il sera très intéressant de voir comment cela sera appliqué.

« Nous avons vu des clarifications, même depuis que les soumissions ont été faites, qui s’appliquent à l’année dernière. Il s’agira donc toujours d’un processus d’évolution.

« C’est un sujet énorme à maîtriser pour la FIA, en particulier lorsque vous regardez l’échelle des équipes dans la pitlane, dont beaucoup appartiennent à des conglomérats et des organisations encore plus grandes. »

Lire aussi :  Alfa Romeo veut un "week-end facile" au GP d'Espagne avec des mises à jour sur la F1.

Poussé à dire si ces récentes clarifications sur les éléments qui devraient et ne devraient pas être inclus dans le plafond des coûts avaient signifié que Red Bull était toujours en dessous de la limite, Horner a répondu : « Elle est nettement en dessous. Avec les clarifications, nous devrions être encore plus en dessous. »

Lire aussi :

Horner était contrarié par les références faites par d’autres équipes à propos de Red Bull au cours du week-end, allant même jusqu’à suggérer que leurs commentaires étaient « diffamatoires ». Il a été clair que si certaines remarques n’étaient pas retirées, Red Bull envisagerait une action en justice – une position qui reste inchangée malgré l’absence de réponse des autres parties.

Horner a ajouté : « Ce que j’ai dit est absolument valable. Nous allons examiner toutes nos options. Et c’est totalement inacceptable de faire une allégation complètement infondée. Et sur la base de quelles connaissances ? Où est la source d’information ?

« C’est une soumission confidentielle entre l’équipe et la FIA. Je n’ai aucune idée de la conformité de l’un de nos rivaux. Alors d’où vient cette information supposée ? »

Il a ajouté : « Mais allons au bout du processus. Nous n’avons pas été informés que nous étions en infraction avec les règlements. Alors allons jusqu’au bout du processus et comprenons où nous en sommes. »