Accueil International Plus de 70 soldats azerbaïdjanais tués lors des « provocations » de l’Arménie à...

Plus de 70 soldats azerbaïdjanais tués lors des « provocations » de l’Arménie à la frontière.

76
0

Un cessez-le-feu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan est maintenu, selon les responsables arméniens, après deux jours de combats qui ont fait des dizaines de morts parmi les soldats des deux camps.

L’Azerbaïdjan accuse l’Arménie de « provocations à grande échelle » ces derniers jours, affirmant que des saboteurs ont posé des mines et que les forces arméniennes ont effectué des tirs « intensifs » sur les positions azerbaïdjanaises.
(Archives Reuters)

Soixante et onze soldats azerbaïdjanais ont été tués ces derniers jours lors de « provocations » de l’Arménie, a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense.

Le ministère a déclaré jeudi que jusqu’à présent, 71 soldats azerbaïdjanais sont morts au cours de la récente flambée, tandis que le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a annoncé mercredi que 105 soldats arméniens avaient été tués dans les affrontements.

Suite à la récente flambée dans la région, la Turquie a réitéré son soutien à l’Azerbaïdjan.

Mercredi, le président de la Türkiye, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’Ankara considérait les dernières tensions frontalières comme le résultat de la violation par l’Arménie de l’accord de novembre 2020 mettant fin à la guerre du Karabakh, qui s’est soldée par la victoire de l’Azerbaïdjan, ajoutant qu’il trouvait cela « inacceptable. »

L’Azerbaïdjan a accusé l’Arménie de « provocations à grande échelle » ces derniers jours, affirmant que des saboteurs ont posé des mines et que les forces arméniennes ont effectué des tirs « intensifs » sur les positions azerbaïdjanaises.

LIRE PLUS : Les chefs de la défense turque et azerbaïdjanaise discutent de l’embrasement de la frontière arménienne

Le cessez-le-feu « tient ».

Un cessez-le-feu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan a été maintenu après deux jours de combats qui ont tué 176 soldats des deux côtés.

Armen Grigoryan, le secrétaire du Conseil de sécurité arménien, a déclaré que la trêve négociée grâce à la médiation internationale a pris effet à 20 heures (16 heures GMT) mercredi.

Le ministère arménien de la Défense a déclaré jeudi que la situation à la frontière avec l’Azerbaïdjan était calme depuis le début du cessez-le-feu et qu’aucune violation n’avait été signalée.

Il n’y a pas eu de commentaire immédiat de la part du gouvernement azerbaïdjanais.

Les relations entre les anciennes républiques soviétiques d’Arménie et d’Azerbaïdjan sont tendues depuis 1991, lorsque l’armée arménienne a occupé le Karabakh, également connu sous le nom de Haut Karabakh, un territoire reconnu internationalement comme faisant partie de l’Azerbaïdjan.

À l’automne 2020, l’Azerbaïdjan a libéré plusieurs villes et plus de 300 colonies et villages qui étaient sous occupation arménienne. Les combats se sont terminés par un accord négocié par la Russie.

LIRE PLUS : Des milliers de personnes manifestent à Erevan pour demander la démission du président arménien Pashinyan.

Source : fr.palestinaliberation.com et agences