Accueil International Pluie incessante : L’Australie orientale sous alerte aux inondations

Pluie incessante : L’Australie orientale sous alerte aux inondations

88
0

Le bureau mĂ©tĂ©orologique australien a dĂ©clarĂ© qu’une grande partie du pays sera confrontĂ©e Ă  des averses exceptionnellement fortes, confirmant qu’un phĂ©nomène mĂ©tĂ©orologique La Nina est en cours pour la troisième annĂ©e consĂ©cutive.

Les conditions climatiques extrĂŞmes du mois de mars ont fait au moins 13 morts dans le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud.
(Archives Reuters)

Les prévisions météorologiques australiennes ont mis en garde contre le risque de fortes inondations dans certaines parties de la Nouvelle-Galles du Sud.
Wales, alors que le pays se prépare à de fortes pluies
dues à un troisième épisode météorologique La Nina consécutif.

Le Bureau de MĂ©tĂ©orologie a Ă©mis samedi un avertissement d’inondation dans certaines parties de l’ouest de la Nouvelle-Galles du Sud.
l’ouest de la Nouvelle-Galles du Sud, l’Ă©tat le plus peuplĂ© d’.
l’Ă©tat le plus peuplĂ© d’Australie, indiquant qu’elles Ă©taient possibles dans les
villes de Gunnedah et Wee Waa.

La commissaire aux services d’urgence de l’État, Carlene York, a dĂ©clarĂ© samedi Ă  la chaĂ®ne de tĂ©lĂ©vision ABC que 12 sauvetages liĂ©s aux inondations avaient Ă©tĂ© effectuĂ©s pendant la nuit.

Lire aussi :  Le Premier ministre malaisien dissout le Parlement et convoque des Ă©lections anticipĂ©es.

LIRE PLUS : La frustration enfle en Australie face Ă  la lenteur des secours en cas d’inondations

« La menace d’inondation est rĂ©elle… dans la communauté », a-t-elle dĂ©clarĂ©.

« Le temps que nous avons eu au cours des 12 Ă  18 derniers mois, c’Ă©tait une pluie incessante. »

Le bureau mĂ©tĂ©orologique a dĂ©clarĂ© mardi qu’une grande partie de l’Australie serait confrontĂ©e Ă  des averses inhabituellement fortes dans les mois Ă  venir, confirmant qu’un Ă©vĂ©nement mĂ©tĂ©orologique La Nina Ă©tait en cours pour la troisième annĂ©e consĂ©cutive, et qu’il durerait probablement jusqu’en 2023.

La Nina se produit lorsque des vents forts soufflent de l’eau chaude Ă  la surface de l’ocĂ©an Pacifique, près de la cĂ´te sud-amĂ©ricaine, Ă  travers l’Ă©quateur, vers l’, d’autres rĂ©gions d’Asie et l’Australie.

Les nuages de pluie se forment normalement au-dessus de l’eau chaude de l’ocĂ©an, ce qui signifie que des endroits comme l’Australie peuvent recevoir beaucoup plus de pluie que d’habitude.

Lire aussi :  Les États-Unis immobilisent leur flotte d'hĂ©licoptères Chinook après des fuites de carburant et des incendies de moteur.

Impacts du changement climatique

L’Australie a Ă©tĂ© durement touchĂ©e par les impacts du changement climatique
climatique ces dernières années, subissant des inondations, des températures caniculaires
des incendies et des prĂ©cipitations, l’Ă©lĂ©vation du niveau des mers et l’acidification des ocĂ©ans.
l’acidification des ocĂ©ans.

Les conditions météorologiques extrêmes du mois de mars ont fait au moins 13 morts.
dizaines de milliers de personnes ont dû être évacuées dans le Queensland et la Nouvelle
Nouvelle-Galles du Sud, avec des centres-villes submergés, des maisons emportées par les eaux et des coupures de courant.
d’Ă©lectricitĂ©.

LIRE PLUS : ONU : L’humanitĂ© va dans la « mauvaise direction » en matière de crise climatique

L’Ă©vĂ©nement La Nina met la cĂ´te Est densĂ©ment peuplĂ©e en alerte.
alors que de nombreux habitants sont encore en train de reconstruire après les inondations.

York a mis en garde contre une saison de tempĂŞtes plus intense d’octobre Ă  mars en raison de pluies plus abondantes dues au phĂ©nomène La Nina.
mars en raison de pluies plus abondantes dues au phénomène La Nina.

Source : fr.palestinaliberation.com et agences

Article prĂ©cĂ©dentL’utilisation excessive des smartphones peut entraĂ®ner une pubertĂ© prĂ©coce
Article suivantLes regrets de Monza concernant la mauvaise expĂ©rience des fans suscitent de nouvelles questions sur l’avenir de la F1.
Soy un viajero de 29 años y vendedor en una tienda de prêt-à-porter. Me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en octubre de 2021.