Accueil Sports Piastri n’est pas sûr que Ricciardo voulait l’entendre dans le cadre de...

Piastri n’est pas sûr que Ricciardo voulait l’entendre dans le cadre de son contrat avec la F1.

53
0

La décision de McLaren de recruter Piastri plus tôt cet été a contribué à déclencher le départ de Ricciardo de l’équipe basée à Woking, son avenir en F1 étant désormais incertain.

Ce scénario aurait pu conduire à beaucoup de maladresse entre les deux hommes, car leur nationalité commune a ajouté une touche supplémentaire aux mouvements du marché des pilotes de l’été.

Mais afin de s’assurer qu’il n’y avait aucune chance que des tensions apparaissent, Ricciardo a révélé qu’il a parlé à Piastri et à son manager Mark Webber après la pause estivale pour mettre les choses au clair.

Piastri a révélé que l’appel de Ricciardo a été très apprécié, car il était un peu nerveux avant de savoir s’il y aurait des problèmes entre eux.

S’exprimant sur le podcast officiel du Grand Prix d’Australie. Sur la voie rapidePiastri s’est ouvert sur l’importance pour Ricciardo d’être le premier à faire le mouvement.

« J’avais l’intention de prendre contact moi-même, mais avec le timing des choses, il était évidemment aux courses, très franchement, je ne savais pas s’il voulait entendre parler de moi », a déclaré Piastri.

« J’essayais de penser à quoi dire, mais il m’a devancé. C’était un vrai professionnel, mon respect pour lui était déjà extrêmement élevé et il n’a fait qu’augmenter avec la façon dont il a répondu.

Lire aussi :  Aston Martin évitera les problèmes d'Alonso en étant honnête, dit de la Rosa.

« Le fait qu’il ait pris contact comme ça, c’était génial pour moi personnellement, de savoir qu’il n’y avait pas de rancune. Cela m’aide vraiment beaucoup, et c’était bien de prendre contact. »

Il a ajouté : « C’était un moment agréable. Si je peux m’approcher de la réussite qu’il a eue sur la piste et du personnage qu’il est en dehors de la piste, je pense que je ferai un travail raisonnable. »

Si le passage de Piastri chez McLaren est désormais gravé dans le marbre, il ne sait pas encore quand il aura droit à sa première course pour sa nouvelle équipe.

Il est toujours sous contrat avec Alpine, même s’il a été écarté des fonctions officielles de l’équipe lors des grands prix.

Oscar Piastri, Pilote de réserve, Alpine F1 Team

Oscar Piastri, pilote de réserve, Alpine F1 Team

Photo par : Motorsport Images

Des discussions sont en cours pour que Piastri soit libéré plus tôt que prévu de son contrat, ce qui pourrait lui donner une chance de piloter pour McLaren lors d’une séance FP1.

Cependant, rien n’a été réglé sur ce front, ce qui le laisse dans l’incertitude quant à la date de sa première sortie chez McLaren.

« Je ne suis pas encore sûr et nous ne le savons pas », a-t-il déclaré. « C’est évidemment quelque chose dont nous discutons avec Alpine en ce moment. Mais oui, à l’heure actuelle, je ne sais pas quand, ni ce que le reste de l’année nous réserve. »

Lire aussi :  Ricciardo revient officiellement chez Red Bull comme troisième pilote pour F1 2023

Choix du numéro 81

Piastri a également confirmé qu’il courra avec le numéro 81 chez McLaren la saison prochaine.

Expliquant le contexte de son choix, Piastri a révélé qu’il a été déclenché par le fait que ses options étaient très limitées à ses débuts.

« Donc 81 était le numéro que j’avais dans le karting », a-t-il dit. « L’histoire de comment j’ai eu 81 n’est pas particulièrement intéressante, mais je vais quand même l’expliquer.

« En gros, quand j’ai fait ma première course, j’ai dû choisir un numéro pour ma première course et le magasin de kart où je suis allé n’avait que des numéros 1 en stock. Ce devait être un numéro à un ou deux chiffres et je ne pouvais évidemment pas être le numéro un pour des raisons évidentes. Donc, j’étais en fait le numéro 11, pour mes deux premières courses.

« Puis nous nous sommes inscrits, je crois que c’était les titres de l’État de Victoria, et quelqu’un s’était déjà inscrit comme numéro 11. Alors je ne sais pas ce qui m’a poussé à choisir le 81. Mais j’ai changé le premier pour un numéro 8, et c’est resté depuis. »