Accueil International Ouverture du scrutin de cinq jours sur l’annexion dans les territoires ukrainiens...

Ouverture du scrutin de cinq jours sur l’annexion dans les territoires ukrainiens tenus par la Russie

72
0

Les rĂ©fĂ©rendums ont commencĂ© Ă  Donetsk et Luhansk Ă  l’est et Ă  Kherson et Zaporizhzhia au sud, dans ce que Kiev et l’Occident ont dĂ©noncĂ© comme un vote « fictif ».

Des policiers gardent le terrain de l’ambassade de la RĂ©publique populaire autoproclamĂ©e de Donetsk, la rĂ©gion sĂ©paratiste de l’est de l’Ukraine, Ă  Moscou, alors que les rĂ©gions de l’Ukraine tenues par la Russie votent lors de rĂ©fĂ©rendums d’annexion.
(AFP)

Les rĂ©gions d’Ukraine contrĂ´lĂ©es par Moscou votent sur leur rattachement Ă  la Russie, dans le cadre de rĂ©fĂ©rendums que Kiev et ses alliĂ©s ont dĂ©noncĂ©s comme une appropriation illĂ©gale de terres.

Le vote a commencĂ© Ă  0500 GMT vendredi et devait se terminer mardi dans quatre rĂ©gions contrĂ´lĂ©es entièrement ou en partie par les troupes russes – Donetsk et Luhansk Ă  l’est et Kherson et Zaporizhzhia au sud.

Ces rĂ©fĂ©rendums interviennent après que M. Poutine a annoncĂ© cette semaine le rappel obligatoire d’environ 300 000 rĂ©servistes, ce qui a Ă©galement suscitĂ© des condamnations retentissantes en Occident.

Les forces ukrainiennes ont repris la majeure partie de la rĂ©gion de Kharkiv, au nord-est du pays, dans le cadre d’une vaste contre-offensive qui a vu Kiev reprendre des centaines de villes et de villages sous contrĂ´le russe depuis des mois.

L’intĂ©gration des quatre rĂ©gions Ă  la Russie – qui, pour la plupart des observateurs, est dĂ©jĂ  acquise – reprĂ©senterait une nouvelle escalade majeure du conflit.

« Nous ne pouvons pas – nous ne voulons pas – permettre au prĂ©sident Poutine de s’en tirer Ă  bon compte », a dĂ©clarĂ© le secrĂ©taire d’État amĂ©ricain Antony Blinken lors d’une session du Conseil de sĂ©curitĂ© des Nations unies jeudi, dĂ©nonçant les rĂ©fĂ©rendums comme une « imposture ».

Lire aussi :  Le fonds d'investissement amĂ©ricain RedBird conclut le rachat de l'AC Milan pour 1,3 milliard de dollars.

« L’ordre international que nous sommes rĂ©unis ici pour dĂ©fendre est en train d’ĂŞtre dĂ©chirĂ© sous nos yeux… (dĂ©fendre la souverainetĂ© de l’Ukraine), c’est protĂ©ger un ordre international oĂą aucune nation ne peut redessiner les frontières d’une autre par la force », a-t-il dĂ©clarĂ©.

Les rĂ©fĂ©rendums rappellent une sorte d’opĂ©ration similaire en 2014 qui a vu la pĂ©ninsule de CrimĂ©e en Ukraine annexĂ©e par la Russie.

LIRE PLUS :
Le référendum de vendredi va-t-il compliquer le conflit Russie-Ukraine ?

La guerre des mots

Dans les rĂ©gions orientales de Donetsk et de Louhansk – dĂ©jĂ  reconnues comme indĂ©pendantes par Poutine juste avant qu’il ne lance l’offensive en fĂ©vrier – les habitants devront rĂ©pondre s’ils soutiennent l’entrĂ©e de leur « rĂ©publique dans la Russie », selon l’agence de presse russe TASS.

Les bulletins de vote dans les rĂ©gions de Kherson et de Zaporizhzhia comporteront cette question : « Êtes-vous favorable Ă  la sĂ©cession de l’Ukraine, Ă  la formation d’un État indĂ©pendant par la rĂ©gion et Ă  son entrĂ©e dans la FĂ©dĂ©ration de Russie en tant que sujet de la FĂ©dĂ©ration de Russie ? »

Et le processus de vote dans les quatre régions serait non traditionnel, selon TASS.

« Compte tenu de la brièvetĂ© des dĂ©lais et du manque d’Ă©quipement technique, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© de ne pas organiser de vote Ă©lectronique et d’utiliser les bulletins de vote traditionnels en papier », ajoute l’agence.

Lire aussi :  Les services de renseignement saoudiens suggèrent que l'Iran pourrait attaquer le royaume - responsables amĂ©ricains

Au lieu de cela, les autorités feront du porte-à-porte pendant les quatre premiers jours pour recueillir les votes, puis les bureaux de vote seront ouverts le dernier jour, mardi, pour que les résidents puissent voter.

Leonid Pasechnik, le leader de la RĂ©publique populaire autoproclamĂ©e de Louhansk, a dĂ©clarĂ© Ă  l’agence TASS qu’ils attendaient ce rĂ©fĂ©rendum depuis 2014, l’appelant « notre rĂŞve commun et notre avenir commun ».

Mais le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a dénoncé les référendums comme une « farce », et a salué les alliés occidentaux pour leur condamnation des démarches de la Russie.

« Je suis reconnaissant à tous ceux qui, dans le monde, nous ont soutenus, qui ont clairement condamné un autre mensonge russe », a-t-il déclaré lors de son discours quotidien jeudi.

Poutine a dĂ©clarĂ© que Moscou utiliserait « tous les moyens » pour protĂ©ger son territoire – une dĂ©claration qui, selon l’ancien dirigeant russe Dmitri Medvedev sur les mĂ©dias sociaux, signifierait notamment « des armes nuclĂ©aires stratĂ©giques ».

Medvedev a Ă©galement prĂ©dit que les rĂ©gions votantes « s’intĂ©greront Ă  la Russie ».

Les capitales occidentales ont maintenu que le vote était frauduleux et ont frappé Moscou avec des sanctions en réponse.

Ă€ cette semaine, les dirigeants occidentaux ont unanimement condamnĂ© les scrutins et le rappel des troupes, le prĂ©sident français Macron ayant dĂ©clarĂ© Ă  l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale des Nations unies que les rĂ©fĂ©rendums Ă©taient une « parodie ».

Le ministre russe des Affaires Ă©trangères, SergueĂŻ Lavrov, s’est emportĂ© contre ces accusations, condamnant l’Ukraine pour sa « russophobie ».

« Il y a une tentative aujourd’hui de nous imposer un rĂ©cit complètement diffĂ©rent sur l’agression russe comme origine de cette tragĂ©die », a dĂ©clarĂ© Lavrov au Conseil de sĂ©curitĂ©.

LIRE PLUS : La Russie commence Ă  appeler ses troupes alors que l’Ukraine exhorte ses recrues Ă  protester ou Ă  fuir.

Source : fr.palestinaliberation.com et agences

Article précédentFallows : Aston Martin me fait penser à une jeune équipe de F1 Red Bull
Article suivantL’armĂ©e iranienne s’engage Ă  « affronter ses ennemis » alors que des manifestations meurtrières font rage.
Soy un viajero de 29 años y vendedor en una tienda de prêt-à-porter. Me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en octubre de 2021.