Accueil International L’OPEP+ envisage de réduire sa production de pétrole de plus d’un million...

L’OPEP+ envisage de réduire sa production de pétrole de plus d’un million de barils par jour.

53
0

Nouvelles rapides

Ces rapports s’inscrivent dans le contexte de la chute des prix du pétrole et des mois de forte volatilité des marchés.

Le cartel pétrolier de l’OPEP+ se réunira mercredi à Vienne pour la première fois depuis l’introduction des restrictions Covid-19 en 2020.
(Dado Ruvic / File / Reuters)

L’OPEP+ envisagera une réduction de la production de pétrole de plus d’un million de barils par jour (bpj) lors de sa réunion du 5 octobre, ont déclaré des sources de l’OPEP à Reuters.

Le chiffre de dimanche est légèrement supérieur aux estimations de réduction données la semaine dernière, qui variaient entre 500 000 bpj et 1 million de bpj.

La réunion visant à envisager une réduction de l’offre mondiale de pétrole se déroule à un moment où les gouvernements du monde entier s’efforcent de contrôler une inflation galopante. Une réduction de l’offre entraîne une hausse des prix du pétrole pour les consommateurs.

La réunion en face à face de mercredi des 13 membres de l’OPEP dirigés par l’Arabie saoudite et de ses 10 membres alliés dirigés par la Russie sera la première dans la capitale autrichienne depuis le printemps 2020.

« C’est une réunion qui se déroule à un moment mondial très intéressant », a déclaré l’une des sources.

L’Arabie saoudite, chef de file de facto de l’OPEP, a évoqué pour la première fois en août la possibilité de procéder à des réductions pour corriger le marché.

Le cartel avait convenu d’énormes réductions de la production en 2020 lorsque la pandémie a fait s’effondrer les prix du pétrole, mais a commencé à augmenter la production l’année dernière lorsque le marché s’est amélioré.

Aujourd’hui, la réduction de la production est envisagée en raison de la baisse des prix du pétrole par rapport aux sommets pluriannuels atteints en mars et de la volatilité du marché.

Les prix du pétrole ont grimpé à près de 140 dollars le baril en mars après le début de la guerre de la Russie en Ukraine, mais sont depuis tombés à environ 80 dollars le baril sur fond de craintes de récession.

LIRE PLUS : L’OPEP+ accepte de réduire la production de pétrole et cherche à faire remonter les prix

Source : fr.palestinaliberation.com et agences