Accueil Santé & Bien-être Les yeux pourraient signaler les TSA et le TDAH

Les yeux pourraient signaler les TSA et le TDAH

121
0

On dit souvent que « les yeux en disent long », mais quelle que soit leur expression extĂ©rieure, les yeux peuvent Ă©galement signaler des troubles du dĂ©veloppement neurologique tels que les TSA et le TDAH, selon une nouvelle Ă©tude de l’UniversitĂ© Flinders et de l’UniversitĂ© d’Australie du Sud.

Dans la première Ă©tude de ce type, les chercheurs ont dĂ©couvert que les enregistrements de la rĂ©tine pouvaient identifier des signaux distincts pour le trouble dĂ©ficitaire de l’attention avec hyperactivitĂ© (TDAH) et le trouble du spectre autistique (TSA), fournissant ainsi un biomarqueur potentiel pour chaque condition.

En utilisant l' »électrorĂ©tinogramme » (ERG) – un test de diagnostic qui mesure l’activitĂ© Ă©lectrique de la rĂ©tine en rĂ©ponse Ă  un stimulus lumineux – les chercheurs ont constatĂ© que les enfants atteints de TDAH prĂ©sentaient une Ă©nergie ERG globale plus Ă©levĂ©e, tandis que les enfants atteints de TSA prĂ©sentaient une Ă©nergie ERG moindre.

Selon le Dr Paul Constable, optomĂ©triste de l’UniversitĂ© Flinders, ces rĂ©sultats prĂ©liminaires sont prometteurs pour l’amĂ©lioration des diagnostics et des traitements Ă  l’avenir.

« Les TSA et le TDAH sont les troubles neurodĂ©veloppementaux les plus frĂ©quemment diagnostiquĂ©s pendant l’enfance. Mais comme ils partagent souvent des traits similaires, le diagnostic de ces deux troubles peut ĂŞtre long et compliqué », explique le Dr Constable.

Lire aussi :  Le virus de l'herpès gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ© peut ĂŞtre utilisĂ© dans la lutte contre le cancer

« Notre recherche vise à améliorer cette situation. En explorant la manière dont les signaux de la rétine réagissent aux stimuli lumineux, nous espérons mettre au point des diagnostics plus précis et plus précoces pour les différents troubles du développement neurologique.

« Les signaux rĂ©tiniens ont des nerfs spĂ©cifiques qui les gĂ©nèrent, donc si nous pouvons identifier ces diffĂ©rences et les localiser Ă  des voies spĂ©cifiques qui utilisent diffĂ©rents signaux chimiques qui sont Ă©galement utilisĂ©s dans le cerveau, alors nous pouvons montrer des diffĂ©rences distinctes pour les enfants atteints de TDAH et de TSA et potentiellement d’autres conditions neurodĂ©veloppementales. »

« Cette Ă©tude fournit des preuves prĂ©liminaires de changements neurophysiologiques qui non seulement diffĂ©rencient le TDAH et les TSA des enfants au dĂ©veloppement typique, mais aussi des preuves qu’ils peuvent ĂŞtre distinguĂ©s les uns des autres sur la base des caractĂ©ristiques ERG. »

Selon l’Organisation mondiale de la santĂ©, un enfant sur 100 est atteint de TSA, et 5 Ă  8 % des enfants sont diagnostiquĂ©s avec un TDAH.

Le trouble dĂ©ficitaire de l’attention avec hyperactivitĂ© (TDAH) est un trouble du dĂ©veloppement neurologique qui se caractĂ©rise par une activitĂ© excessive, une difficultĂ© Ă  se concentrer et Ă  contrĂ´ler les comportements impulsifs. Le trouble du spectre autistique (TSA) est Ă©galement un trouble du dĂ©veloppement neurologique dans lequel les enfants se comportent, communiquent, interagissent et apprennent d’une manière diffĂ©rente de la plupart des autres personnes.

Lire aussi :  Une Ă©tude rĂ©vèle les dommages collatĂ©raux de COVID-19 sur les services cardiovasculaires mondiaux

Le Dr Fernando Marmolejo-Ramos, co-chercheur et expert en cognition humaine et artificielle Ă  l’UniversitĂ© d’Australie du Sud, affirme que la recherche pourrait s’Ă©tendre Ă  d’autres troubles neurologiques.

En fin de compte, nous cherchons Ă  savoir comment les yeux peuvent nous aider Ă  comprendre le cerveau.

Bien que d’autres recherches soient nĂ©cessaires pour Ă©tablir les anomalies des signaux rĂ©tiniens qui sont spĂ©cifiques Ă  ces troubles et Ă  d’autres troubles du dĂ©veloppement neurologique, ce que nous avons observĂ© jusqu’Ă  prĂ©sent montre que nous sommes au bord du prĂ©cipice de quelque chose d’Ă©tonnant.

Il s’agit vraiment de surveiller cet espace ; en l’occurrence, les yeux pourraient tout rĂ©vĂ©ler. »

Dr Fernando Marmolejo-Ramos, co-chercheur, UniversitĂ© d’Australie du Sud.

Source :

UniversitĂ© d’Australie du Sud

Référence du journal :

Constable, P.A., et al. (2022) Analyse par transformĂ©e en ondelettes discrètes de l’Ă©lectrorĂ©tinogramme dans le trouble du spectre autistique et le trouble dĂ©ficitaire de l’attention avec hyperactivitĂ©. Frontiers in Neuroscience. doi.org/10.3389/fnins.2022.890461.

Article précédentLes adolescents et les jeunes adultes sont moins susceptibles de recevoir un traitement contre la toxicomanie pendant la pandémie de COVID-19
Article suivantLes lĂ©sions cĂ©rĂ©brales traumatiques modifient les connexions entre les cellules nerveuses dans l’ensemble du cerveau.
Apasionado del running, vegano a los 25 años y comercial de la ropa, me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en noviembre de 2021