Accueil International Les États-Unis admettent avoir tué 12 civils l’année dernière, tous en Afghanistan

Les États-Unis admettent avoir tué 12 civils l’année dernière, tous en Afghanistan

63
0

Le département de la Défense « estime qu’il y a eu environ 12 civils tués et environ cinq civils blessés en 2021 à la suite d’opérations militaires américaines », indique le Pentagone.

Les ont déjà reconnu leur responsabilité dans la mort de dix membres d’une famille afghane, dont sept enfants, en 2021.
(Archives AP)

L’armée américaine a tué 12 civils en 2021, tous en Afghanistan, selon un rapport du Pentagone.

Le département de la Défense « évalue qu’il y a eu environ 12 civils tués et environ cinq civils blessés au cours de l’année 2021 à la suite d’opérations militaires américaines », indique ce rapport publié mardi, dont le Congrès exige la production annuelle depuis 2018, et dont une partie est classifiée.

Lire aussi :  Un religieux de haut rang figure parmi les victimes de l'explosion d'une mosquée en Afghanistan

Tous les décès de civils ont eu lieu en Afghanistan, selon la partie publique du rapport.

Le Pentagone a déjà reconnu sa responsabilité dans la mort de 10 membres d’une même famille, dont sept enfants, lors du retrait chaotique des États-Unis d’Afghanistan, fin août 2021.

Le document public précise qu’un civil a été tué dans une frappe américaine le 8 janvier à Herat, et un autre le 11 août à Kandahar.

Deux civils ont également été blessés le 18 janvier à Kandahar.

Victimes civiles en Syrie

Par ailleurs, l’armée américaine a reconnu avoir blessé trois civils le 1er janvier lors d’une frappe à Qunyo Barrow, en Somalie.

Le Pentagone a également réévalué ses décomptes des années 2018 à 2020, reconnaissant 10 morts et 18 blessés supplémentaires, tous en Syrie.

Lire aussi :  Les États-Unis marquent le 21e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre 2001

Les ONG publient régulièrement des évaluations beaucoup plus élevées des morts et des blessés des frappes américaines dans les zones de conflit.

L’organisation Airwars, qui recense les victimes civiles des frappes aériennes dans le monde, a estimé dans son rapport annuel publié en mai qu’entre 15 et 27 civils avaient été tués dans les opérations américaines en Syrie uniquement.

En janvier 2022, le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, a exhorté l’armée à faire davantage pour éviter les pertes civiles lors des frappes aériennes, après plusieurs bavures meurtrières qui ont terni la réputation de l’armée.

La protection des civils est un « impératif stratégique et moral », a noté Austin dans un mémo adressé à la chaîne de commandement militaire.

Source : AFP

Article précédentLa Turquie convoque un envoyé allemand suite aux remarques d’un politicien à l’encontre d’Erdogan.
Article suivantLa « seconde chance » qui a conduit un champion de F1 néerlandais chez Mercedes
Soy un viajero de 29 años y vendedor en una tienda de prêt-à-porter. Me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en octubre de 2021.