Accueil Santé & Bien-être Les chercheurs du HBP fournissent des cartes 3D de quatre nouvelles zones...

Les chercheurs du HBP fournissent des cartes 3D de quatre nouvelles zones du cerveau qui jouent un rôle clé dans les fonctions cognitives

54
0

Les chercheurs du Human Brain Project (HBP) ont cartographié quatre nouvelles zones du cortex préfrontal antérieur humain qui jouent un rôle majeur dans les fonctions cognitives. Deux des zones nouvellement identifiées sont relativement plus grandes chez les femmes que chez les hommes.

Le cortex préfrontal dorsolatéral humain est impliqué dans le contrôle cognitif, notamment la sélection de l’attention, la mémoire de travail, la prise de décision et la planification des actions. Des changements dans cette région du cerveau sont soupçonnés de jouer un rôle dans la schizophrénie, les troubles obsessionnels compulsifs, la dépression et les troubles bipolaires, ce qui en fait une cible de recherche importante. Des chercheurs du Forschungszentrum Jülich et de l’université Heinrich-Heine de Düsseldorf fournissent désormais des cartes tridimensionnelles détaillées de quatre nouvelles zones de cette région du cerveau.

Afin d’identifier les frontières entre les zones du cerveau, les chercheurs ont analysé statistiquement la distribution des cellules (la cytoarchitecture) dans 10 cerveaux humains post mortem. Après avoir reconstruit les zones cartographiées en 3D, les chercheurs ont superposé les cartes des 10 cerveaux différents et ont généré des cartes de probabilité qui reflètent à quel point la localisation et la taille de chaque zone varient selon les individus.

Lire aussi :  Une étude révèle l'évolution des symptômes avant et après le début de la dialyse chez les patients âgés souffrant d'insuffisance rénale.

La grande variabilité entre les sujets a été un défi majeur pour les tentatives précédentes de cartographie de cette région du cerveau, ce qui a conduit à des divergences considérables dans les cartes préexistantes et à des informations peu concluantes, rendant très difficile la compréhension de l’implication spécifique des zones cérébrales individuelles dans les différentes fonctions cognitives. Les nouvelles cartes probabilistes tiennent compte de la variabilité entre les individus et peuvent être directement superposées aux ensembles de données provenant d’études fonctionnelles afin d’établir une corrélation directe entre la structure et la fonction des zones.

Lire aussi :  Le lien entre les androgènes et COVID-19

En comparant les cerveaux de donneurs de tissus féminins et masculins, les chercheurs ont constaté que les volumes relatifs de deux des zones nouvellement identifiées étaient significativement plus importants dans le cerveau des femmes que dans celui des hommes. Cette constatation peut être liée aux différences entre les sexes en matière de fonction cognitive et de comportement, ainsi qu’à la prévalence et aux symptômes des maladies cérébrales associées.

Les cartes sont en cours d’intégration dans l’atlas cérébral de Julich qui est librement accessible via EBRAINS.

Source :

Référence du journal :

Bruno, A., et al. (2022) Cytoarchitecture, variabilité intersubjective et cartographie 3D de quatre nouvelles zones du cortex préfrontal antérieur humain. Frontières de la neuroanatomie. doi.org/10.3389/fnana.2022.915877.