Accueil International Les Bulgares se rendent aux urnes pour la quatrième élection en 18...

Les Bulgares se rendent aux urnes pour la quatrième élection en 18 mois

51
0

Les sondages d’opinion suggèrent que jusqu’à huit partis politiques pourraient entrer au prochain parlement, le parti de centre-droit GERB de l’ancien premier ministre Boyko Borissov étant en tête avec environ 25 % des voix.

Des études récentes ont révélé « une peur de l’hiver » chez de nombreux Bulgares inquiets de l’impact imminent de la hausse des coûts du chauffage et de la nourriture.
(Reuters)

Les Bulgares ont commencé à voter pour des élections générales – les quatrièmes en 18 mois – marquées par une guerre qui fait rage à proximité, l’instabilité politique et les difficultés économiques du membre le plus pauvre de l’Union européenne.

Les bureaux de vote ont ouvert à 7 heures, heure locale (0400 GMT), dimanche.

Les premiers résultats des sondages de sortie seront annoncés après la fermeture des bureaux de vote à 20 heures, heure locale (1700 GMT) et les résultats préliminaires sont attendus lundi.

Les sondages réalisés avant le vote suggèrent que jusqu’à huit partis pourraient rassembler le seuil de 4 % pour entrer dans un parlement fragmenté où les groupes populistes et pro-russes pourraient augmenter leur représentation.

LIRE PLUS :La Bulgarie annonce des élections législatives anticipées, les quatrièmes en deux ans

La participation devrait être faible en raison de l’apathie et de la désillusion des électeurs face à des politiciens incapables de former une coalition gouvernementale viable.

Ces élections anticipées interviennent après qu’une coalition fragile dirigée par le Premier ministre pro-occidental Kiril Petkov ait perdu un vote de défiance en juin.

Il a affirmé par la suite que Moscou avait utilisé des tactiques de « guerre hybride » pour faire tomber le gouvernement, qui a refusé de payer les factures de gaz en roubles et a ordonné une expulsion massive des diplomates russes de Bulgarie.

Le parti GERB en tête

Le faible taux de participation favorise l’ancien parti GERB de Boyko Borissov, trois fois Premier ministre, qui, malgré une nouvelle érosion de son soutien, peut encore compter sur un grand nombre d’électeurs fidèles, et qui est le plus susceptible de terminer en tête.

Néanmoins, le pourcentage prévu ne sera pas suffisant pour que le parti de M. Borissov forme un gouvernement à parti unique, et les chances d’une coalition dirigée par le GERB sont minces car il est accusé de corruption par la plupart des opposants.

Un récent sondage Gallup International a classé le GERB en tête avec 25,8 %, suivi de son principal rival, le parti We Continue the Change de Kiril Petkov, avec 16,6 %.

LIRE PLUS : Une nouvelle crise politique secoue la Bulgarie après la chute du gouvernement de Petkov

Petkov a rejeté les résultats des sondages comme étant douteux et a exprimé sa confiance dans le fait que le vote donnera des résultats positifs pour son parti We Continue the Change.

« Cette fois, nous allons gagner encore plus, et je m’attends à ce que nous soyons en mesure de former une coalition », a-t-il déclaré lors du dernier rassemblement de campagne de son parti vendredi.

La guerre en Ukraine a fait partie des principaux sujets de cette campagne et les appels du leader du parti pro-russe Vazrazhdane, Kostadin Kostadinov, à la « neutralité totale » de la Bulgarie dans la guerre, ou les appels à renégocier les relations avec l’UE, attirent de nombreux électeurs.

Source : AP