Accueil Sports Les 10 meilleurs pilotes de l’histoire de la Formule 1 : Hamilton,...

Les 10 meilleurs pilotes de l’histoire de la Formule 1 : Hamilton, Schumacher et plus

197
0

Le meilleur pilote de F1 de l’histoire est un d√©bat qui a fait, et fera encore, rage tant que la Formule 1 existera, mais nous regardons qui sont les meilleurs pilotes statistiquement.

Lewis Hamilton, Mercedes, 1ère position, fête son arrivée au Parc Ferme.

Lewis Hamilton, Mercedes, 1ère position, fête son arrivée à Parc Ferme.

Photo par : Jerry Andre / Motorsport Images

1. Lewis Hamilton – 103 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix d’Australie 2007
  • Championnats du Monde : 7 (2008, 2014-15, 2017-20)
  • Nombre de courses : 290
  • Nombre de victoires : 103
  • Nombre de pole positions : 103
  • Points de carri√®re : 4181.5

En termes de victoires et de points totaux en carri√®re, Lewis Hamilton est le meilleur pilote de Formule 1 √† avoir jamais foul√© un circuit. Le Britannique a remport√© des victoires dans 30 pays diff√©rents, a gagn√© une course dans chaque saison √† laquelle il a particip√©, et est actuellement √† √©galit√© de championnats du monde avec Michael Schumacher, ayant manqu√© de peu de remporter un huiti√®me titre mondial en 2021 au profit de Max Verstappen. Hamilton d√©tient de nombreux records de Formule 1 et, avec un contrat qui court jusqu’√† la fin de 2023il semble pouvoir aller encore plus loin sur nombre d’entre eux.

S’il a manqu√© d’un seul point le titre de champion lors de sa premi√®re saison, il est devenu l’ann√©e suivante le plus jeune champion du monde (de l’√©poque). Treize ans plus tard, il a remport√© six autres titres et est en qu√™te d’un huiti√®me.

Pour en savoir plus sur les 100 premi√®res victoires d’Hamilton, cliquez ici.

Michael Schumacher, Ferrari F2004, célèbre avec l'équipe Ferrari après avoir remporté son 7e championnat du monde avec Jean Todt et Ross Brawn.

Michael Schumacher, Ferrari F2004, f√™te avec l’√©quipe Ferrari apr√®s avoir remport√© son 7e championnat du monde avec Jean Todt et Ross Brawn.

Photo par : Motorsport Images

2. Michael Schumacher – 91 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix de Belgique 1991
  • Championnats du Monde : 7 (1994-95, 2000-04)
  • Nombre de courses : 308
  • Nombre de victoires : 91
  • Nombre de pole positions : 68
  • Points en carri√®re : 1566

Lorsque l’on consid√®re le meilleur pilote de F1, Michael Schumacher vient imm√©diatement √† l’esprit. Il √©tait, jusqu’√† l’ascension d’Hamilton, le visage de la domination en Formule 1 : sept titres (dont cinq cons√©cutifs), un nombre apparemment insurmontable de victoires, une comp√©titivit√© sans faille – Schumacher a chang√© la donne en F1 avec sa combinaison de d√©vouement, de passion et, bien s√Ľr, de talent brut.

Bien qu’il ait remport√© deux titres avec Benetton, il est bien plus connu pour son passage chez Ferrari. Il a rejoint l’√©quipe en 1996 et, apr√®s quelques hauts et bas dans les ann√©es suivantes, la combinaison a frapp√© l’or en 2000. Les cinq ann√©es suivantes ont √©t√© marqu√©es par cinq titres mondiaux, 48 victoires et un livre de records o√Ļ le nom de Michael Schumacher figure dans presque tous les domaines.

Son deuxi√®me passage en F1 n’a pas √©t√© aussi r√©ussi que le premier, avec un seul podium √† ajouter √† sa collection. Cependant, ses 91 victoires, 155 podiums et 68 pole positions le placent toujours en t√™te de toutes les analyses statistiques. Consultez notre top 10 des victoires de Schumacher ici.

Sebastian Vettel, Red Bull RB9 Renault

Sebastian Vettel, Red Bull RB9 Renault

Photo par : Steve Etherington / Motorsport Images

3. Sebastian Vettel – 53 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix des √Čtats-Unis 2007
  • Championnats du Monde : 4 (2010-13)
  • Nombre de courses : 279
  • Nombre de victoires : 53
  • Nombre de pole positions : 57
  • Points en carri√®re : 3061

Bien que sa forme en Formule 1 ne soit plus ce qu’elle √©tait, il fut un temps o√Ļ Sebastian Vettel √©tait pratiquement imbattable.

La carri√®re de Vettel en F1 a d√©but√© en 2007 et, au cours de ses trois premi√®res ann√©es, il a remport√© neuf podiums et cinq victoires, mais ce n’√©tait rien par rapport √† ce qui allait suivre. Au cours des quatre ann√©es suivantes, il est devenu le visage de la F1, remportant quatre championnats cons√©cutifs et devenant le plus jeune champion du monde dans le processus (prenant l’accolade de Lewis Hamilton). Il a √©galement √©tabli les records du plus grand nombre de podiums en une saison, du plus grand nombre de victoires en une saison, du plus grand nombre de pole positions en une saison, du plus grand nombre de tours men√©s en une saison, du plus grand nombre de victoires cons√©cutives, du plus grand nombre de grands chelems cons√©cutifs et du plus grand nombre de victoires depuis la pole position en une saison.

Malheureusement pour Vettel, les changements de r√©glementation en 2014 n’ont pas convenu √† Red Bull (ou √† lui), et l’√©quipe est rapidement retomb√©e dans le peloton. Il est pass√© de neuf victoires cons√©cutives lors des neuf derni√®res courses de la saison 2013 √† ne pas gagner une seule course jusqu’en 2015, et depuis cette saison 2013, il n’a remport√© ¬†¬Ľ que ¬†¬Ľ 14 victoires. Malgr√© cela, il est toujours largement consid√©r√© comme l’un des meilleurs pilotes du plateau, et sa liste de records devrait encore tenir pendant de nombreuses saisons.

Pour en savoir plus sur le top 10 des victoires de Sebastian Vettel, cliquez ici.

Podium : Elio De Angelis, Lotus, deuxième, Alain Prost, McLaren, vainqueur de la course, Thierry Boutsen, Arrows, troisième.

Podium : Elio De Angelis, Lotus, deuxième, Alain Prost, McLaren, vainqueur de la course, Thierry Boutsen, Arrows, troisième.

Lire aussi :  Vid√©o : Comment Ferrari a commenc√© √† gagner en F1

Photo par : Sutton Images

4. Alain Prost – 51 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix d’Argentine 1980
  • Championnats du Monde : 4 (1985-86, 1989, 1993)
  • Nombre de courses : 199
  • Nombre de victoires : 51
  • Nombre de pole positions : 33
  • Points en carri√®re : 768.5

C’est le style m√©ticuleux d’Alain Prost qui lui a permis de se mesurer √† Ayrton Senna – la querelle am√®re dont on se souvient le mieux. Son arme secr√®te √©tait la mati√®re grise, ainsi que la vitesse, et il poss√©dait une pr√©cision naturelle dans sa conduite qui a permis √† Prost de devenir le premier champion du monde fran√ßais en 1985.

En 1987, il bat le record de Jackie Stewart avec 27 victoires et, un an plus tard, McLaren remporte 15 des 16 courses de la saison, ce qui t√©moigne du talent de Prost et de Senna. Prost est rest√© au sommet de son art jusqu’√† sa retraite, remportant son quatri√®me et dernier titre pour Williams √† 38 ans.

Ayrton Senna, McLaren MP4-8

Ayrton Senna, McLaren MP4-8

Photo : Ercole Colombo

5. Ayrton Senna – 41 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix du Br√©sil 1984
  • Championnats du Monde : 3 (1988, 1990-91)
  • Nombre de courses : 161
  • Nombre de victoires : 41
  • Nombre de pole positions : 65
  • Points en carri√®re : 610

L’une des figures les plus l√©gendaires du sport automobile, Ayrton Senna reste la r√©f√©rence en mati√®re de talent brut et de charisme.

Son engagement profond pour un tour de piste et son d√©sir constant de repousser les limites ont fait que Senna a une place sp√©ciale dans le cŇďur de nombreux fans de sport automobile. Ses trois titres donnent une id√©e de ce qu’il aurait pu √™tre s’il n’√©tait pas mort au Grand Prix de Saint-Marin en 1994. La combinaison d’une vitesse naturelle et d’une ambition sans faille a donn√© √† Senna un avantage rarement vu.

Son héritage est tel que, même près de trente ans après sa mort, on parle encore des voitures de Senna et de la façon dont il a remporté son plus grand titre en F1.

Le vainqueur de la course, Fernando Alonso, Renault, sur le podium.

Fernando Alonso, vainqueur de la course, fête le podium avec Renault.

Photo par : Sutton Images

6. Fernando Alonso – 32 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix d’Australie 2001
  • Championnats du monde : 2 (2005-06)
  • Nombre de courses : 335
  • Nombre de victoires : 32
  • Nombre de pole positions : 22
  • Points en carri√®re : 1982

Fernando Alonso est deux fois champion du monde et a la r√©putation d’√™tre un coureur agressif et sans peur, bien que sa carri√®re puisse √™tre d√©finie autant par ce qui n’est pas arriv√© que par les deux titres qu’il a gagn√©s.

L’Espagnol a pass√© trois ans en Formule 1 avant de remporter le premier de ses deux titres cons√©cutifs, avec une confortable avance de 21 points sur Kimi Raikkonen. L’ann√©e suivante, il remporte son deuxi√®me titre avec 13 points d’avance sur le grand Michael Schumacher, mais c’est l√† que la chance d’Alonso semble s’√©puiser.

Un passage chez McLaren en 2007 pour √™tre associ√© √† Lewis Hamilton, alors d√©butant, lui a permis de terminer la saison en troisi√®me position, √† un point du vainqueur Kimi Raikkonen et derri√®re Hamilton, qui avait le m√™me nombre de points mais plus de victoires. En 2010, son transfert chez Ferrari semblait devoir porter ses fruits puisqu’il a abord√© la derni√®re course de la saison en t√™te, mais la combinaison de son blocage derri√®re Vitaly Petrov et de la victoire de Sebastian Vettel a fait qu’Alonso a d√Ľ se contenter de la deuxi√®me place. Il a manqu√© le titre 2012 pour seulement trois points (√† nouveau au profit de Vettel), et a √©t√© de nouveau deuxi√®me en 2013 (mais avec 155 points d’avance sur l’Allemand).

Il est retourné chez McLaren en 2015 Рjuste à temps pour la relation désastreuse McLaren-Honda Рet après quatre années difficiles, il est parti fin 2018 Рjuste avant que McLaren ne fasse son retour vers le haut de la grille.

M√™me la saison 2021 n’a pas √©t√© tendre pour Alonso – courant pour l’√©quipe Alpine de milieu de gamme, il a obtenu une quatri√®me place au Grand Prix de Hongrie 2021 (le meilleur r√©sultat qu’il ait obtenu depuis sept ans) tandis que son co√©quipier Esteban Ocon a remport√© la victoire, bien qu’une victoire tant attendue de 98th podium finalement au .

Malgr√© la terrible chance dont Alonso a fait preuve en Formule 1, il a tout de m√™me remport√© 32 victoires, 22 pole positions et 23 tours rapides, et il est l’un des favoris des fans. Vous pouvez lire plus sur ses plus grandes courses ici.

Vainqueur de la course Nigel Mansell, Williams FW11B Honda

Vainqueur de la course Nigel Mansell, Williams FW11B Honda

Photo par : Motorsport Images

7. Nigel Mansell – 31 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix d’Autriche 1980
  • Championnats du Monde : 1 (1992)
  • Nombre de courses : 187
  • Nombre de victoires : 31
  • Nombre de pole positions : 32
  • Points en carri√®re : 482

Nigel Mansell √©tait un autre des pilotes ¬†¬Ľ malchanceux ¬†¬Ľ de la Formule 1. Sa carri√®re a √©t√© marqu√©e par des probl√®mes de fiabilit√©, et toute sa saison 1988 s’est r√©sum√©e √† deux deuxi√®mes places, deux courses manqu√©es √† cause de la varicelle, et 12 abandons.

Lire aussi :  Les 10 mesures que Ferrari doit prendre pour que le Cheval Cabr√© soit stable.

Il r√©ussit √† terminer √† la deuxi√®me place du championnat √† trois reprises – manquant le titre de deux points en 1986 – et alors qu’il entame sa 12e saison √† plein temps en Formule 1, il semble qu’il pourrait √™tre consid√©r√© comme un autre brillant pilote √† manquer le titre. Heureusement pour le Britannique, cela ne s’est pas produit.

Mansell remporta cinq victoires cons√©cutives pour commencer la saison 1992, en remportant quatre autres victoires et trois secondes places. Cela a suffi √† ¬ę¬†Il leone¬†¬Ľ pour remporter le titre √† l’√Ęge de 39 ans, devenant ainsi la cinqui√®me personne la plus √Ęg√©e √† le faire.

Jackie Stewart, Tyrell 006 Cosworth

Jackie Stewart, Tyrell 006 Cosworth

Photo par : Motorsport Images

8. Jackie Stewart – 27 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix d’Afrique du Sud 1965
  • Championnats du Monde : 3 (1969, 1971, 1973)
  • Nombre de courses : 99
  • Nombre de victoires : 27
  • Nombre de pole positions : 17
  • Points en carri√®re : 360

Cela peut sembler une partie intrins√®que de la F1 aujourd’hui, mais Jackie Stewart a √©t√© l’un des premiers pilotes √† prouver que les coureurs peuvent, et doivent, s’efforcer d’atteindre de meilleures normes de s√©curit√©. En tant que triple champion et force dominante dans ce sport, Stewart avait la cr√©dibilit√© n√©cessaire pour changer la culture de la s√©curit√© dans le sport automobile. Apr√®s avoir vu un trop grand nombre de ses amis et coll√®gues se faire tuer en faisant ce qu’ils aimaient, Stewart a √©t√© l’un des principaux pionniers de l’introduction des casques int√©graux, des ceintures de s√©curit√©, des unit√©s m√©dicales mobiles, des barri√®res de s√©curit√©, des zones de course, etc.

En dehors de sa qu√™te de s√©curit√©, Stewart √©tait un talent prodigieux sur la piste et √©tait l’homme √† battre tout au long de sa carri√®re, remportant trois titres mondiaux avec l’√©quipe √©ponyme de Ken Tyrrell, les deux hommes formant un duo irr√©pressible √† la fin des ann√©es 1960 et au d√©but des ann√©es 1970.

Pour en savoir plus sur les meilleures courses de Jackie Stewart, cliquez ici.

Niki Lauda, Ferrari 312T

Niki Lauda, Ferrari 312T

Photo par : Motorsport Images

9. Niki Lauda – 25 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix d’Autriche 1971
  • Championnats du Monde : 3 (1975, 1977, 1984)
  • Nombre de courses : 171
  • Nombre de victoires : 25
  • Nombre de pole positions : 24
  • Points en carri√®re : 420.5

Niki Lauda est entr√© en Formule 1 en tant que pilote payant, mais personne ne peut nier que, si son argent l’a aid√© √† entrer en F1, c’est son talent qui l’y a maintenu.

Avec trois saisons en F1 √† son actif, Lauda a rejoint Ferrari pour la saison 1974 et a obtenu deux victoires et la quatri√®me place au championnat pour 1974, ayant souvent donn√© le rythme mais souffert de malchance. En 1975, Lauda remporte cinq victoires et le premier de ses trois titres mondiaux, mais c’est sa saison 1976 – et le tristement c√©l√®bre accident du Nurburgring – qui est la plus c√©l√®bre.

Il a rebondi apr√®s un accident mortel au Nurburgring pour manquer le titre d’un point face √† James Hunt. Il a remport√© son deuxi√®me titre en 1977 et s’est retir√© deux ans plus tard, pour revenir chez McLaren en 1982. Il remporte un troisi√®me titre en 1984, apr√®s une lutte √©pique avec Alain Prost, avant de se retirer d√©finitivement √† la fin de 1985.

S’il a prouv√© son talent sur la piste, il s’est ensuite fait conna√ģtre pour son sens des affaires en dehors de celle-ci. Il a occup√© des postes de direction chez Ferrari et Jaguar, mais il est surtout connu pour son r√īle chez Mercedes.

Il a contribu√© √† faire venir Lewis Hamilton chez Mercedes pour la saison 2013, et a travaill√© avec l’√©quipe jusqu’√† son d√©c√®s en 2019.

Pour en savoir plus sur les 10 meilleures courses de Niki Lauda, cliquez ici.

Jim Clark, Lotus 49 Ford

Jim Clark, Lotus 49 Ford

Photo par : Motorsport Images

10. Jim Clark – 25 victoires

  • Premi√®re course : Grand Prix des Pays-Bas 1960
  • Championnats du Monde : 2 (1963, 1965)
  • Nombre de courses : 72
  • Nombre de victoires : 25
  • Nombre de pole positions : 33
  • Points en carri√®re : 274

Jim Clark fuyait les feux de la rampe et ne pensait qu’√† gagner. De 1962 √† 1965, l’as √©cossais n’a √©t√© battu au titre mondial que lorsqu’il a rencontr√© des probl√®mes m√©caniques et au moment de sa mort en 1968 – tragiquement lors d’une course de F2 √† Hockenheim – il d√©tenait le record du nombre de victoires en course.

Un talent in√©gal√©, Clark avait huit miles d’avance sur le concurrent le plus proche sous une pluie torrentielle √† Spa en 1963, soulignant la bravoure d’un pilote qui courait dans la p√©riode la plus dangereuse de l’histoire du sport automobile.

Pour en savoir plus sur les plus belles courses de Jim Clark, cliquez ici.

PLUS : Qui est le plus grand pilote de tous les temps ?

Article pr√©c√©dentSTAR’S De-Icer, ECO-ST : une technologie s√Ľre, intelligente et pratique
Article suivantN√©cessit√© d’optimiser la r√©partition des stocks dans les magasins pour stimuler les ventes
Ingeniero mec√°nico de formaci√≥n, trabaj√© en la industria durante 10 a√Īos, sobre todo en el sector nuclear. Llevo varios a√Īos trabajando como redactor web, utilizando mis conocimientos t√©cnicos para escribir art√≠culos sobre temas espec√≠ficos, como las finanzas,