Accueil Santé & Bien-être L’effet du vaccin COVID-19 à ARNm BNT162b2 sur le sperme humain

L’effet du vaccin COVID-19 à ARNm BNT162b2 sur le sperme humain

112
0

Des scientifiques italiens ont récemment analysé l’effet du vaccin à ARNm contre le coronavirus 2019 (COVID-19) sur la qualité du sperme d’hommes adultes. Aucune différence significative dans la qualité du sperme et les paramètres du plasma séminal (stress oxydatif, inflammation et niveau d’électrolytes) n’a été observée après la vaccination. L’étude a été publiée dans la revue Andrologie.

Etude : Vaccin 4BNT162b2 mRNA Covid-19 et sperme : que savons-nous ? Crédit image : vchal/Shutterstock
Étude : Vaccin 4BNT162b2 mRNA Covid-19 et sperme : que savons-nous ? Crédit image : vchal/Shutterstock

Contexte

Le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2), l’agent pathogène responsable de la pandémie de COVID-19, est un membre mortel de la famille des Bétacoronavirus humains. Le virus est connu pour induire une grande variété de symptômes chez les personnes infectées, allant de symptômes respiratoires légers à une pneumonie grave, une insuffisance respiratoire et la mort. Outre l’infection des voies respiratoires, le virus peut potentiellement altérer les fonctions d’autres organes, notamment le cœur, le foie, le tractus gastro-intestinal, les reins et le cerveau.

Une poignée d’études ont indiqué que les personnes infectées par le SRAS-CoV-2 peuvent développer des anomalies testiculaires, notamment une altération structurelle des cellules testiculaires, une perte d’intégrité de la membrane basale et des tubules séminifères, et une infiltration de médiateurs pro-inflammatoires. Cependant, aucune donnée complète n’est actuellement disponible pour comprendre l’impact des vaccins COVID-19 sur les fonctions reproductives.

Lire aussi :  L'approche "Watch and wait" peut améliorer les résultats des patients très fragiles par rapport à la chirurgie d'urgence

Dans l’étude actuelle, les scientifiques ont évalué les effets du vaccin COVID-19 BNT162b2 (Pfizer/BioNTech) à base d’ARNm sur le sperme humain.

Plan de l’étude

L’étude a été menée sur un total de 47 hommes adultes qui avaient reçu le schéma à deux doses du vaccin Pfizer entre février et juillet 2021. Les échantillons de sperme ont été prélevés chez les participants avant l’administration de la première dose de vaccin et 70 jours après la seconde dose.

Tous les échantillons de sperme ont été analysés pour mesurer la concentration, la motilité et la morphologie des spermatozoïdes. En outre, les concentrations de métabolites réactifs de l’oxygène, d’électrolytes et d’interleukine 6 (IL-6) ont été déterminées à partir d’échantillons de plasma séminal.

Observations importantes

Parmi tous les participants inscrits, 10 % ont déclaré fumer modérément et 38 % ont déclaré consommer de l’alcool de façon sociale. Aucun des participants n’a signalé d’effets secondaires systémiques, tels que fièvre, allergie ou gonflement des ganglions lymphatiques.

Aucun changement significatif du volume du sperme, de la concentration des spermatozoïdes, de la motilité et de la morphologie n’a été observé chez les participants après la vaccination par COVID-19 par rapport à avant la vaccination.

Une série distincte d’expériences a été menée sur des participants masculins qui présentaient un faible nombre de spermatozoïdes ou une motilité réduite des spermatozoïdes. Chez ces participants, aucune différence significative dans les paramètres du sperme n’a été observée après la vaccination. Cependant, les paramètres des spermatozoïdes ont montré une tendance à l’amélioration chez ces participants.

Lire aussi :  Les patients atteints d'un mélanome à haut risque bénéficient d'une immunothérapie avant la chirurgie

Tout comme les paramètres du sperme, aucune modification significative des électrolytes (calcium, chlore, potassium, magnésium et sodium), des métabolites réactifs de l’oxygène et des niveaux d’IL-6 n’a été observée chez les participants après la vaccination.

De plus, aucune corrélation significative n’a été observée entre les paramètres du sperme testés et les électrolytes, les métabolites réactifs de l’oxygène et l’IL-6.

Signification de l’étude

Les résultats de l’étude révèlent que le vaccin COVID-19 à base d’ARNm (Pfizer) n’a pas d’impact négatif sur la qualité du sperme. En outre, le vaccin ne modifie pas les niveaux d’électrolytes (un indicateur de la bonne activité de la membrane cellulaire), de métabolites réactifs de l’oxygène (une indication du stress oxydatif) et d’IL-6 (un indicateur d’inflammation).

Dans l’ensemble, l’étude souligne que le vaccin COVID-19 est sûr pour une utilisation chez les hommes. Cependant, l’étude n’inclut qu’un petit nombre d’hommes dont le sperme est de mauvaise qualité et qui sont très sensibles à la détérioration des paramètres du sperme. De plus, comme les participants à l’étude appartiennent à une population spécifique, les résultats ne peuvent pas être généralisés à la population mondiale.

Article précédentUne étude révèle que l’utilisation d’inhibiteurs du SRAA réduit le risque de rupture d’anévrisme de 18 %.
Article suivantObtenez facilement des images de qualité professionnelle avec le microscope tout-en-un APEXVIEW™ APX100.
Apasionado del running, vegano a los 25 años y comercial de la ropa, me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en noviembre de 2021