Accueil Sports Leclerc : « La F1 sans Monaco pour moi n’est pas la F1 »

Leclerc : « La F1 sans Monaco pour moi n’est pas la F1 »

120
0

La possibilité que la course disparaisse du calendrier a été discutée ces dernières semaines, et certaines sources suggèrent que les équipes ont déjà été informées que cela se produirait probablement en 2023.

Liberty Media est de plus en plus frustrée par la bonne affaire apparemment garantie par Monaco, alors que les candidats prêts à payer des sommes bien plus importantes pour rejoindre le calendrier ne manquent pas.

En outre, Monaco a toujours conservé le droit de créer la diffusion télévisée et de remplir les environs du circuit avec ses propres sponsors, dont certains entrent en conflit avec les principaux partenaires de la F1.

Parmi eux, on trouve TAG Heuer, la « montre officielle du GP de Monaco », et un rival direct de Rolex, partenaire clé de la F1.

La rĂ©cente dĂ©claration de Stefano Domenicali aux Ă©quipes concernant la rĂ©gionalisation du calendrier a Ă©galement montrĂ© clairement qu’indĂ©pendamment de toute autre question, Monaco pourrait ĂŞtre obligĂ© de changer sa date traditionnelle de fin mai, potentiellement pour permettre Ă  Miami et MontrĂ©al de se succĂ©der.

Lire aussi :  RĂ©sultats des qualifications pour le GP d'Arabie Saoudite : Perez prend la pole du GP d'Arabie Saoudite

Cela peut Ă©galement ĂŞtre considĂ©rĂ© comme une nouvelle tentative de faire pression sur l’Automobile Club de Monaco pour qu’il accepte un meilleur accord pour la F1.

Leclerc, favori du public, insiste sur le fait que la course doit rester au calendrier.

« Je pense que ce serait une mauvaise dĂ©cision pour les deux parties maintenant », a-t-il dĂ©clarĂ©. « Je n’ai jamais connu Monaco sans la F1, sauf pour des raisons de COVID en 2020.

« Et pour moi, la F1 sans Monaco n’est pas la F1. Je pense que la F1 a une histoire, a des circuits historiques comme Silverstone, comme Monza, et comme Monaco aussi, et je pense qu’ils devraient rester dans le calendrier. »

Charles Leclerc, Ferrari F1-75

Charles Leclerc, Ferrari F1-75

Photo par : Carl Bingham / Motorsport Images

Les questions commerciales mises Ă  part, l’une des plaintes rĂ©gulières Ă  propos de Monaco est le manque de dĂ©passement sur un circuit qui n’a pas changĂ© depuis de nombreuses annĂ©es.

Lire aussi :  Les figures du passĂ© que les pilotes de retour de la F1 espèrent ne pas reproduire

Interrogé sur la possibilité de modifier le tracé, Leclerc a admis que cela pourrait être difficile.

« J’y ai pensĂ© parfois, si ça va amĂ©liorer beaucoup les dĂ©passements », a-t-il dit. « Je ne sais pas, peut-ĂŞtre qu’avant le tunnel on peut aller Ă  gauche et faire une grande ligne droite lĂ . Mais Ă  quel point c’est faisable ?

« Je ne suis pas sĂ»r. Bien sĂ»r, les dĂ©passements sont difficiles, mais je pense que ce que nous aimons tous en tant que pilotes, c’est le dĂ©fi, surtout en qualifications, de faire ce tour, juste pousser.

« Il n’y a aucun circuit qui s’approche de l’adrĂ©naline que nous avons Ă  Monaco, et pour moi, il fait partie de l’histoire de la F1 et devrait rester en F1. »

Article prĂ©cĂ©dentL’analyse du gĂ©nome du SRAS-CoV-2 pourrait renforcer la surveillance de la maladie
Article suivantExploration des caractéristiques antigéniques des sous-variants BA.5 et BA.4 du SRAS-CoV-2 Omicron
Ingeniero mecánico de formación, trabajé en la industria durante 10 años, sobre todo en el sector nuclear. Llevo varios años trabajando como redactor web, utilizando mis conocimientos técnicos para escribir artículos sobre temas específicos, como las finanzas,