Accueil Sports Le GP d’Arabie Saoudite est maintenu après que le risque de boycott...

Le GP d’Arabie Saoudite est maintenu après que le risque de boycott des pilotes de F1 ait été écarté.

177
0

Après une journée intense déclenchée par une attaque de missiles par les Houthis sur une installation pétrolière près du circuit de Jeddah pendant les premiers essais libres, le sort de la course était en suspens vendredi en fin de journée, les pilotes étant mal à l’aise face à la situation.

Au cours de longues discussions qui se sont prolongées pendant plus de quatre heures, les pilotes se sont entretenus avec des personnalités de la F1 et des directeurs d’équipe pour exprimer leurs inquiétudes sur la situation.

Le directeur général de la F1, Stefano Domenicali, et le directeur général du sport automobile, Ross Brawn, ont d’abord été convoqués à la réunion des pilotes, avant que les directeurs d’équipe ne soient invités à y assister.

Les patrons d’écurie ont ensuite eu d’autres entretiens avec Domenicali, tandis que les pilotes ont poursuivi leurs discussions jusqu’à environ 2h20 du matin, heure locale.

Lire aussi :  Vettel attendra "plus de rythme" avant de nommer la voiture Aston Martin F1.

Et bien qu’il y ait eu la possibilité que les pilotes choisissent de ne pas concourir parce qu’ils n’étaient pas satisfaits de la situation, des sources ayant une bonne connaissance de la situation disent que finalement leurs préoccupations ont été prises en compte.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG, George Russell, Mercedes-AMG

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG, George Russell, Mercedes-AMG

Photo par : Carl Bingham / Motorsport Images

On ne sait pas exactement quelles assurances ont été données aux pilotes, ni quelles informations ils ont demandées, mais on comprend que les pilotes ont finalement accepté de courir.

Les discussions sans précédent avec les pilotes ont eu lieu après que Domenicali ait assuré les patrons d’équipe des garanties de sécurité sur le site de Jeddah.

Lire aussi :  Russell : La Mercedes F1 qui rebondit est une "tuerie à conduire".

Il a déclaré que la F1 était heureuse de poursuivre la course en raison des promesses qui lui ont été faites par les officiels saoudiens.

« Nous avons reçu l’assurance totale que, pour le pays, la sécurité est prioritaire, quelle que soit la situation – la sécurité doit être garantie », a-t-il déclaré.

« Ils [local officials] Ils sont ici avec leurs familles, en fait ici sur le circuit, donc ils ont mis en place tous les systèmes pour protéger cette zone, la ville et les endroits où nous allons.

« Nous sommes donc confiants et nous devons faire confiance aux autorités locales à cet égard. Donc, bien sûr, nous allons aller de l’avant avec l’événement. «