Accueil International Le G7 met en garde contre un renforcement des sanctions après les...

Le G7 met en garde contre un renforcement des sanctions après les « mesures d’escalade » de la Russie.

76
0

Les ministres des affaires étrangères du Groupe des Sept ont condamné la mobilisation partielle des réservistes par Moscou, sa rhétorique nucléaire et ses projets d’organiser des référendums dans les régions contrôlées par la Russie.

Le vote dans le Donbass contrôlé par la Russie « ne peut être libre ou équitable » tant que les forces russes sont présentes, déclarent les ministres du G7 et le plus haut diplomate de l’UE.
(leb Garanich / Reuters)

Les ministres des Affaires étrangères du G7 ont déclaré qu’ils poursuivraient les sanctions contre la Russie, suite à la décision du président Vladimir Poutine de mobiliser des réservistes pour l’offensive en Ukraine.

Les ministres du Groupe des Sept « ont déploré les mesures d’escalade délibérées de la Russie, notamment la mobilisation partielle des réservistes et la rhétorique nucléaire irresponsable », ont-ils déclaré dans une déclaration mercredi soir.

Lire aussi :  M. Hunt revient sur la "quasi-totalité" des réductions d'impôts annoncées par Mme Truss le mois dernier dans le budget britannique.

Le G7 « poursuivra les sanctions ciblées et s’engage à exercer une pression économique et politique soutenue sur la Russie », ont-ils déclaré après une réunion en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

« Nous étudierons, nous adopterons, de nouvelles mesures restrictives, tant personnelles que sectorielles », a déclaré à la presse Josep Borrell, responsable de la politique étrangère de l’UE, qui a participé à la réunion, plus tôt dans la journée de mercredi, après une réunion avec ses collègues européens.

LIRE PLUS : Les dirigeants présents à la session de l’ONU dénoncent la Russie au sujet de la crise ukrainienne et des projets de référendum.

Référendums fictifs

Lire aussi :  Les États-Unis sont "heureux" que l'Inde continue à acheter du pétrole russe, sans les services occidentaux.

Les ministres du G7 du Canada, des , de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon et du , ainsi que le chef de la diplomatie de l’Union européenne, ont également condamné un plan visant à organiser des « référendums fictifs sur le territoire ukrainien souverain » dans le Donbass.

Le vote « ne peut être libre ou équitable » tant que les forces russes sont présentes, ont-ils ajouté.

Les ministres ont réitéré l’engagement pris début septembre de « finaliser les préparatifs » de la mise en œuvre d’un plafonnement du prix du pétrole russe.

Ils ont également appelé la Russie à « rendre à l’Ukraine le contrôle » de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, qui a été la cible de frappes ces dernières semaines.

LIRE PLUS : Erdogan : la Russie et l’Ukraine échangent 200 prisonniers de guerre sous la médiation de la Turquie

Source : fr.palestinaliberation.com et agences

Article précédentLe procureur général de New York poursuit Trump et ses enfants pour fraude « incroyable » à New York.
Article suivant#6 choses à savoir avant de jouer au jeu gratuit de combat naval World of Warships
Soy un viajero de 29 años y vendedor en una tienda de prêt-à-porter. Me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en octubre de 2021.