Accueil Sports Latifi : « Puzzling » ma Williams F1 ne peut pas égaler ce qu’Albon...

Latifi : « Puzzling » ma Williams F1 ne peut pas égaler ce qu’Albon fait

107
0

Latifi a connu un début de saison 2022 difficile, enregistrant une 14e place à , ce qui le laisse au bas du classement des pilotes avec zéro point.

Albon a mené les efforts de Williams jusqu’à présent cette saison, marquant des points en Australie et à Miami, ainsi que surclassant Latifi pour huit des neuf courses.

Latifi est confronté à un avenir incertain chez Williams, et le jeune pilote alpin Oscar Piastri devrait le remplacer l’année prochaine.

Latifi a terminé à une piètre 16e place lors de sa course nationale au le week-end dernier et a déclaré après coup qu’il n’y avait « rien d’agréable » dans la course en raison de ses difficultés avec la voiture FW44.

« Nous avons manqué de rythme, dès le départ », a déclaré Latifi.

« A bas niveau de carburant, à haut niveau de carburant, quand les pneus sont dans une bonne fenêtre et que nous gérons la dégradation des pneus, nous sommes juste beaucoup trop loin.

« Nous devons utiliser cette pause de deux semaines pour comprendre pourquoi et voir si nous pouvons trouver quelque chose. Pour moi, ça doit être quelque chose de fondamental.

Lire aussi :  Le dilemme du lièvre et de la tortue au cœur de la bataille des équipes de la F1 pour 2022

« Il n’y a pas de situation ou de condition sur la piste, même quand les gens ne poussent pas à fond et je sens que je suis que le rythme est là pour nos concurrents. Donc nous verrons. On essaiera de se remettre à zéro à Silverstone, et on partira de là. »

Alex Albon, Williams, Nicholas Latifi, Williams

Alex Albon, Williams, Nicholas Latifi, Williams

Photo par : Carl Bingham / Motorsport Images

Williams a adopté une approche plus conservatrice à l’égard de son plan de mise à jour pour la voiture de 2022, mais devrait adopter un package visiblement différent lors des prochaines courses afin de faire un pas en avant.

L’équipe est dernière du championnat des constructeurs, n’ayant marqué que trois points grâce à Albon cette année, et s’est rarement battue au-delà de la Q1 lors des dernières courses.

Albon s’est mieux comporté que Latifi ces derniers temps, se qualifiant 12e au Canada et se plaçant dans les points au début de la course avant de franchir la ligne d’arrivée en 13e position.

Lire aussi :  Freitas va faire ses débuts de directeur de course de F1 en Espagne

Mais Latifi a estimé que ses difficultés étaient « bien au-delà d’un problème de style de conduite » par rapport à Albon.

« C’est sûr, au début de la saison, il y avait une partie de cela, et vous pourriez peut-être encore attribuer une partie de l’écart de temps au tour à cela », a déclaré Latifi.

« Pour moi, en regardant bien au-delà de cela et au-delà de toutes les limites de confiance que je pense avoir eu au début, le rythme n’était tout simplement pas là.

« Il y a des situations où je ne sens pas que ma voiture est capable de faire ce que je vois qu’il fait sur les données, ce qui n’est pas un sentiment agréable à vivre.

« C’est un peu déroutant. Mais encore une fois, nous allons utiliser cette pause de deux semaines pour voir ce que nous pouvons analyser. »

Article précédentLa F1 peut-elle faire demi-tour par rapport à sa trajectoire de poids lourd ?
Article suivantSoirée d’ouverture de la Gamescom en direct : L’héritage de Poudlard reçoit une nouvelle bande-annonce – regardez-la ici !
Ingeniero mecánico de formación, trabajé en la industria durante 10 años, sobre todo en el sector nuclear. Llevo varios años trabajando como redactor web, utilizando mis conocimientos técnicos para escribir artículos sobre temas específicos, como las finanzas,