Accueil Santé & Bien-être La vaccination réduit le risque de subir un COVID-19 sévère chez les...

La vaccination réduit le risque de subir un COVID-19 sévère chez les patients sous dialyse

123
0

Dans une analyse de patients souffrant d’insuffisance rénale et sous dialyse qui avaient été infectés par le SRAS-CoV-2, ceux qui avaient été vaccinés présentaient un risque plus faible de subir un COVID-19 sévère. Les résultats, qui sont publiés dans CJASNréitèrent les avantages de la vaccination par COVID-19 dans cette population de patients.

Diverses études ont montré que les personnes sous hémodialyse ont des réponses immunitaires altérées aux vaccins COVID-19, mais peu d’études ont décrit l’efficacité de la vaccination COVID-19 chez ces patients.

George’s University Hospitals NHS Foundation Trust, Londres) et ses collègues ont mené une étude d’observation multicentrique auprès de patients hémodialysés à Londres et régulièrement testés pour le COVID-19 pendant la période de déploiement des vaccins BNT162b2 de Pfizer-BioNtech et AZD1222 d’AstraZeneca.

L’infection par le SRAS-CoV-2 a été identifiée chez 1 323 patients de différentes ethnies (asiatiques/autres 30 %, noirs 38 % et blancs 32 %) dont 1 047 (79 %) non vaccinés, 86 (7 %) après la première dose et 190 (14 %) après la deuxième dose.

Lire aussi :  Un aperçu de l'avenir des tests génétiques

Parmi les principales conclusions :

  • La plupart des patients testés positifs ont eu une évolution bénigne du COVID-19, mais 515 (39%) ont été hospitalisés et 172 (13%) sont décédés.
  • L’âge avancé, le diabète et l’immunodépression étaient associés à une plus grande gravité de la maladie.
  • Après ajustements, la vaccination antérieure à deux doses était associée à un risque d’admission à l’hôpital inférieur de 75 % et à un risque de décès inférieur de 88 % par rapport à l’absence de vaccination.
  • Aucune perte de protection contre le COVID-19 n’a été observée chez les patients âgés de plus de 65 ans, ni avec l’augmentation du temps écoulé depuis la vaccination, et aucune différence n’a été observée entre les types de vaccins.

Le COVID-19 reste fréquent chez les patients sous dialyse, provoquant des hospitalisations et des décès, mais heureusement, il est moins grave avec deux doses de vaccin.. »

Debasish Banerjee, MD, FRCP, NHS Foundation Trust, Hôpital universitaire de St-Georges

Un éditorial d’accompagnement note que les résultats encourageants de l’étude prouvent l’efficacité des vaccins COVID-19 pour les patients sous dialyse, mais qu’il reste encore beaucoup à faire. « Bien que la pandémie de COVID-19 soit en constante évolution, ce qui rend les études sur les vaccins difficiles, elle offre également de nouvelles possibilités d’examiner l’efficacité des vaccins sous de nombreux angles différents », ont écrit les auteurs.

Lire aussi :  Tous les variants du SRAS-CoV-2 bloqués par un simple peptide à l'efficacité neutralisante nanomolaire

Un article d’accompagnement de Patient Voice présente le point de vue d’Uwe K.H. Korst, consultant auprès des patients et coprésident d’ERKNET, le réseau européen de référence pour les maladies rénales rares.

Source :

Société américaine de néphrologie

Référence du journal :

Ashby, D. R., et al. (2022) Gravité du COVID-19 après la vaccination chez les patients hémodialysés. Journal clinique de la société américaine de néphrologie. doi.org/10.2215/CJN.16621221

Article précédentPourquoi la guerre en Ukraine pourrait compliquer les traitements de canal
Article suivantLa biopsie liquide pourrait mieux prédire la réponse à l’immunothérapie chez les patients atteints de cancer du poumon que la biopsie de la tumeur
Apasionado del running, vegano a los 25 años y comercial de la ropa, me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en noviembre de 2021