Accueil International La police et les manifestants italiens s’affrontent près d’un rassemblement d’extrême droite...

La police et les manifestants italiens s’affrontent près d’un rassemblement d’extrême droite avant les élections

67
0

Les agents anti-émeutes italiens ont chargé un groupe d’environ 50 personnes qui tentaient de perturber le rassemblement du parti d’extrême droite Frères d’Italie à Palerme, en Sicile, selon les médias.

Meloni a offert sa « solidarité » au journaliste blessé et a accusé les manifestants d’être des « ennemis de la démocratie » qui voulaient perturber sa campagne électorale.
(AFP)

Des affrontements ont éclaté entre la police et des manifestants près d’un rassemblement de la favorite des élections italiennes, Giorgia Meloni, a indiqué la police, après que celle-ci se soit plainte du manque d’ordre lors de ses manifestations.

Mardi soir, des agents anti-émeutes ont chargé un groupe d’environ 50 personnes qui tentaient de perturber le rassemblement du parti d’extrême droite Frères d’Italie de Giorgia Meloni à Palerme, en Sicile, selon les médias mercredi.

La police a déclaré dans un communiqué que des mesures de « confinement » ont été utilisées sur un groupe de manifestants, précisant qu’un officier a été frappé par un manifestant.

Lire aussi :  Blog en direct : Les départs des civils sont " terminés " à Kherson - un responsable de Moscou

Un manifestant a également été détenu après avoir jeté une bouteille sur la police, selon le communiqué. Selon les rapports, ils ont été libérés quelques heures plus tard.

La Repubblica a déclaré qu’un de ses reporters avait été blessé lors des affrontements, qu’il a documentés dans une vidéo publiée en ligne.

L’association de la presse parlementaire sicilienne a déclaré que d’autres journalistes avaient également été bousculés, ajoutant qu’elle « espère qu’il ne s’agit que d’incidents et non de la restauration d’un climat qui ne doit appartenir qu’à l’histoire ».

LIRE PLUS : La coalition de droite italienne est divisée sur la à l’approche des élections

Ennemis de la démocratie

Lire aussi :  Les affrontements avec le Tadjikistan font deux douzaines de morts du côté du Kirghizistan.

Meloni a offert mercredi sa « solidarité » avec le journaliste blessé et a accusé les manifestants d’être des « ennemis de la démocratie » qui voulaient perturber sa campagne électorale.

Elle avait publié lundi une vidéo accusant la ministre de l’Intérieur Luciana Lamorgese de ne pas avoir maintenu l’ordre public lors de ses événements.

Elle a déclaré que des manifestants avaient perturbé de nombreux événements, insultant son parti et ses partisans, mettant en garde contre « le risque que quelqu’un s’énerve à un moment donné et que des accidents se produisent ».

Le parti Frères d’Italie de Mme Meloni est en tête des sondages d’opinion avant le vote de dimanche et semble prêt à prendre le pouvoir avec ses alliés de la coalition, le parti d’extrême droite Ligue de Matteo Salvini et le parti de droite Forza Italy de Silvio Berlusconi.

LIRE PLUS : Le parti de Giorgia Meloni, candidate au poste de premier ministre en Italie, est-il fasciste ?

Source : AFP

Article précédentTürkiye : Le référendum russe en Ukraine montre la « gravité de la situation ».
Article suivantUne délégation pakistanaise comprenant un ex-ministre se rend en Israël
Soy un viajero de 29 años y vendedor en una tienda de prêt-à-porter. Me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en octubre de 2021.