Accueil SantĂ© & Bien-ĂȘtre La plupart des survivants du COVID-19 signalent une fatigue persistante et des...

La plupart des survivants du COVID-19 signalent une fatigue persistante et des troubles du sommeil.

107
0

Selon une analyse rĂ©cente de la Cleveland Clinic, presque tous les patients qui se sont rĂ©tablis du COVID-19 signalent une fatigue persistante, tandis que la moitiĂ© d’entre eux souffrent de troubles du sommeil. Les chercheurs ont constatĂ© que la race, l’obĂ©sitĂ© et les troubles de l’humeur y contribuent.

Les chercheurs ont analysé les données de 962 patients de la clinique Cleveland Clinic ReCOVer entre février 2021 et avril 2022. Les patients ont été récupérés de COVID-19 et ont rempli les questionnaires sur les troubles du sommeil et la fatigue du Patient-Reported Outcomes Measurement Information System. Plus des deux tiers des patients (67,2 %) ont signalé une fatigue au moins modérée, tandis que 21,8 % ont signalé une fatigue sévÚre. Huit pour cent des patients ont signalé des troubles du sommeil sévÚres, et 41,3 % ont signalé des troubles du sommeil au moins modérés.

Les difficultĂ©s de sommeil sont des symptĂŽmes hautement prĂ©valents et dĂ©bilitants rapportĂ©s chez les patients atteints de sĂ©quelles post-aiguĂ«s de COVID-19. Notre Ă©tude suggĂšre que la prĂ©valence des troubles du sommeil modĂ©rĂ©s Ă  sĂ©vĂšres est Ă©levĂ©e et que la race noire confĂšre une probabilitĂ© accrue de souffrir de troubles du sommeil modĂ©rĂ©s Ă  sĂ©vĂšres, soulignant l’importance de mieux comprendre les dĂ©terminants raciaux des troubles du sommeil afin de dĂ©velopper des interventions spĂ©cifiques Ă  la race. »

Dr Cinthya Pena Orbea, spécialiste du sommeil à la Cleveland Clinic.

Les patients souffrant de troubles du sommeil modĂ©rĂ©s Ă  graves, par rapport aux patients souffrant de troubles normaux Ă  lĂ©gers, avaient un indice de masse corporelle plus Ă©levĂ©, Ă©taient plus susceptibles d’ĂȘtre de race noire et souffraient davantage de troubles anxieux gĂ©nĂ©raux.

Lire aussi :  L'utilisation excessive des smartphones peut entraĂźner une pubertĂ© prĂ©coce

AprÚs ajustement des données démographiques, les patients noirs étaient trois fois plus susceptibles de souffrir de troubles du sommeil modérés à sévÚres.

Source :

Académie américaine de médecine du sommeil

Article prĂ©cĂ©dentÉtude : PrĂšs de 43 % des patients atteints d’un cancer du poumon mutĂ© par le gĂšne KRAS rĂ©pondent au mĂ©dicament expĂ©rimental adagrasib.
Article suivantLa santé du sommeil de la communauté permet de prédire les chances de croissance et de réussite des enfants
Apasionado del running, vegano a los 25 años y comercial de la ropa, me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en noviembre de 2021