Accueil International La Palestine dénonce la « révision » du site de l’ambassade d’Israël par Liz...

La Palestine dénonce la « révision » du site de l’ambassade d’Israël par Liz Truss.

7
0

Le Premier ministre israélien Yair Lapid a déclaré qu’il était reconnaissant au Premier ministre britannique Truss d’avoir envisagé de transférer l’ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.
(Reuters)

La Palestine a déclaré que toute décision de la Grande-Bretagne de déplacer son ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem serait « une violation flagrante du droit international ».

Le Premier ministre britannique Liz Truss, à pour l’Assemblée générale de l’ONU, a parlé mercredi à son homologue israélien Yair Lapid « de son examen de l’emplacement actuel de l’ambassade britannique en Israël », a déclaré Downing Street à Londres.

« Il est extrêmement malheureux que le Premier ministre Liz Truss utilise sa première apparition à l’ONU pour s’engager à enfreindre potentiellement le droit international en promettant une ‘révision’ de l’emplacement de l’ambassade britannique en Israël », a tweeté jeudi l’ambassadeur palestinien au Royaume-Uni.

« Tout déplacement de l’ambassade serait une violation flagrante du droit international et des responsabilités historiques du Royaume-Uni », a écrit Husam Zomlot en anglais.

Lire aussi :  Le gouvernement américain cherche à conclure un accord alors que la grève du transport ferroviaire de marchandises se profile à l'horizon

« Il sape la solution à deux États & enflamme une situation déjà volatile à Jérusalem, dans le reste des territoires occupés et parmi les communautés au Royaume-Uni et dans le monde. Une telle promesse est immorale, illégale et irresponsable ! »

Un mouvement controversé

Un tel déplacement ferait suite à la décision controversée de l’ancien ex-président Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem, une décision qui a exacerbé les affrontements meurtriers entre les troupes israéliennes et les Palestiniens protestataires en mai 2018.

Lire aussi :  Des foules en larmes font la queue pour voir le cercueil de la reine alors que le Royaume-Uni est en deuil.

Ce déménagement controversé a été salué par Israël et critiqué par le monde arabe et les alliés occidentaux.

À l’époque, la Grande-Bretagne de l’ex-PM Theresa May n’avait pas prévu de déplacer son ambassade et n’était pas d’accord avec la décision américaine.

Après leur rencontre, l’Israélien Lapid a remercié sur Twitter Mme Truss d’avoir envisagé un tel déplacement, mais cela a suscité une réponse ferme de la part des Palestiniens.

Jérusalem abrite à la fois le lieu le plus saint du judaïsme et le troisième plus saint de l’islam.

Les Palestiniens appellent la partie orientale de la ville, annexée par Israël, Jérusalem-Est, le cœur occupé de leur pays.

Le président américain Joe Biden a renouvelé l’appel de longue date de Washington en faveur d’une solution à deux États, mais n’est pas revenu sur la décision controversée de Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

LIRE PLUS : Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël

Source : fr.palestinaliberation.com et agences

Article précédentUn rapport met en garde contre le racisme anti-musulman institutionnalisé en Europe
Article suivantLes agences d’investigation indiennes arrêtent des dizaines de musulmans lors de raids dans tout le pays.
Soy un viajero de 29 años y vendedor en una tienda de prêt-à-porter. Me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en octubre de 2021.