Accueil Sports La FIA rejette formellement la demande de superlicence de Herta pour la...

La FIA rejette formellement la demande de superlicence de Herta pour la F1.

55
0

Herta Ă©tait pressenti par Red Bull pour prendre un siège chez AlphaTauri pour 2023, l’Ă©quipe Ă©tant ouverte Ă  une offre d’Alpine pour prendre Pierre Gasly, actuellement sous contrat.

Cependant, les plans du gĂ©ant des boissons Ă©nergisantes reposaient sur l’obtention par Herta de la superlicence F1 obligatoire dont il a besoin pour participer Ă  des courses de grand prix.

Le règlement de la F1 exige qu’il ait 40 points de superlicence d’autres catĂ©gories et, Ă  la fin de la campagne 2022, il n’en avait que 32 Ă  son actif.

Mais grâce Ă  ses victoires en IndyCar et Ă  ses succès dans d’autres sĂ©ries, notamment sa deuxième place dans la course au titre Indy Lights en 2019, Red Bull a estimĂ© qu’il avait les compĂ©tences et l’expĂ©rience nĂ©cessaires pour courir en F1.

Un argument selon lequel il mĂ©ritait une dispense Ă©tait que sa dernière saison en Indy Lights lui aurait donnĂ© les points nĂ©cessaires pour la superlicence si le championnat avait eu une plus grande participation – ce qui Ă©tait hors du contrĂ´le de Herta.

Lire aussi :  Schumacher : Le nouvel accord Sainz Ferrari F1 Ă©tait "une Ă©tape Ă©vidente".

Cependant, en raison d’un certain malaise des Ă©quipes de F1 quant Ă  l’impact que l’octroi d’une dĂ©rogation Ă  Herta aurait sur les autres catĂ©gories juniors, l’affaire est devenue extrĂŞmement politique.

Le directeur de l’Ă©quipe Ferrari, Mattia Binotto, avait Ă©tĂ© franc lors du Grand Prix d’Italie en dĂ©clarant : « Je pense que la force majeure ne peut pas ĂŞtre utilisĂ©e pour Herta. Ce serait une approche complètement erronĂ©e. Les règlements sont en place afin de protĂ©ger notre sport et de s’assurer que nous faisons le bon processus et les bons choix pour notre sport lui-mĂŞme. »

Colton Herta, Andretti Autosport w/ Curb-Agajanian Honda

Colton Herta, Andretti Autosport avec Curb-Agajanian Honda

Photo par : Jake Galstad / Motorsport Images

Ces commentaires ont suscitĂ© une rĂ©ponse de la FIA, qui a dĂ©clarĂ© qu’elle ne cĂ©dait pas aux pressions extĂ©rieures pour toute dĂ©cision qu’elle pourrait prendre.

« La FIA ne subira aucune pression de la part des équipes pour prendre des décisions sur des questions telles que les points de superlicence. Le président de la FIA a mis en place une gouvernance robuste, et nous nous y conformerons », a déclaré un porte-parole.

Lire aussi :  A quel point Logan Sargeant est-il proche d'obtenir sa super licence de F1 ?

Au milieu des indications croissantes, cependant, que la FIA rejetterait la demande, Red Bull a dĂ©cidĂ© d’abandonner la poursuite de Herta pour le moment.

Herta ira plutĂ´t jusqu’Ă  la dernière annĂ©e de son contrat chez Andretti en IndyCar en 2023 avant de considĂ©rer ses prochaines Ă©tapes.

Lire aussi :

Alors que Herta Ă©tait conscient que son rĂŞve de F1 Ă©tait pour l’instant terminĂ©, la FIA a officiellement annoncĂ© que sa demande d’exemption de superlicence avait Ă©tĂ© rejetĂ©e.

Un porte-parole de la FIA a dĂ©clarĂ© : « La FIA confirme qu’une enquĂŞte a Ă©tĂ© menĂ©e via les canaux appropriĂ©s qui a conduit la FIA Ă  confirmer que le pilote Colton Herta n’a pas le nombre de points requis pour se voir accorder une superlicence de la FIA.

« La FIA rĂ©vise continuellement ses règlements et procĂ©dures, y compris en ce qui concerne l’Ă©ligibilitĂ© Ă  la superlicence, les principaux facteurs pris en compte Ă  ce sujet Ă©tant la sĂ©curitĂ©, l’expĂ©rience et les performances dans le contexte de la filière. »