Accueil Sports La F1 rejette la suggestion d’un retour de Vettel aux moteurs V10.

La F1 rejette la suggestion d’un retour de Vettel aux moteurs V10.

47
0

Sebastian Vettel a dĂ©clenchĂ© un dĂ©bat sur un retour potentiel des moteurs bruyants de la vieille Ă©cole lorsqu’il a fait une dĂ©monstration, en roulant avec du carburant entièrement durable, dans l’ancienne FW14B de Nigel Mansell au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le quadruple champion s’est demandĂ© si la F1 devait continuer Ă  rechercher des moteurs turbo hybrides si elle pouvait alimenter des moteurs plus simples et plus excitants Ă  l’ancienne.

« J’aime les voitures. J’aime avoir la sensation du V10 », a-t-il dĂ©clarĂ© après la course. « Pour l’histoire Ă  venir, je ne sais pas si c’est une autre discussion Ă  avoir, quelle est la meilleure façon ?

« Quel est le moyen le moins cher aussi ? Parce que ces [turbo hybrid] moteurs coĂ»tent une fortune, leur dĂ©veloppement coĂ»te une fortune jusqu’Ă  ce point. »

Les commentaires de Vettel sur le fait d’opter pour des moteurs plus simples et plus bruyants ont attirĂ© le soutien d’autres personnalitĂ©s, dont le patron de Red Bull, Christian Horner.

Lire aussi :  Deux facteurs derrière la dĂ©cision de Ferrari de ne pas Ă©changer Leclerc/Sainz au GP du BrĂ©sil.

Cependant, les dirigeants de la F1 ne considèrent pas cette solution comme viable pour la santĂ© Ă  long terme du sport – et pensent que le retour aux moteurs historiques rebuterait les constructeurs.

S’exprimant en exclusivitĂ© Ă  Autosport sur les remarques de Vettel, Ross Brawn, directeur gĂ©nĂ©ral de la F1, a dĂ©clarĂ© : « Je comprends ce qu’il dit.

« Je pense que nous sommes ravis qu’un certain nombre d’Ă©quipementiers aient soutenu la philosophie d’un hybride très efficace car il y a d’autres facteurs ici : il y a la consommation de carburant, le type de carburant que nous utilisons, l’efficacitĂ© des moteurs.

Ross Brawn, Directeur général de Motorsports, FOM

Ross Brawn, Directeur général de Motorsports, FOM

Photo par : Carl Bingham / Motorsport Images

« L’efficacitĂ© est toujours un facteur important. MĂŞme si vous utilisez des carburants entièrement durables, vous voulez toujours de l’efficacitĂ©. Nous nous en tenons donc Ă  une solution hybride.

« C’est intĂ©ressant pour les Ă©quipementiers, qui soutiennent le projet et financent la recherche. Je ne pense pas qu’il y ait un seul Ă©quipementier Ă  l’heure actuelle qui investirait de l’argent dans un V10. C’est une formule diffĂ©rente en fait. C’est la F2, pas la F1.

Lire aussi :  Haas n'a pas de châssis de rechange pour l'Australie après l'accident de Schumacher.
Lire aussi :

Brawn a dĂ©clarĂ© qu’il Ă©tait Ă©galement sceptique quant au fait que la nouvelle gĂ©nĂ©ration de fans souhaite rĂ©ellement le retour des moteurs super bruyants sur les voitures.

« Il y a un nouveau groupe dĂ©mographique qui pense qu’ils sont un peu bizarres », a-t-il dit Ă  propos des V8 et V10 super bruyants du passĂ©.

« Les gens aiment des choses diffĂ©rentes, et il y a un grand nombre de fans qui aiment probablement l’idĂ©e de pouvoir discuter dans les tribunes pendant que les voitures circulent. Ce n’est pas si important pour eux.

« Nous venons d’une Ă©poque oĂą nous aimions entendre un V12 hurler, mais c’Ă©tait douloureux. Vous oubliez Ă  quel point ils Ă©taient vraiment bruyants. »