Accueil Sports F1 GP d’Arabie Saoudite : Perez bat les Ferrari pour signer sa...

F1 GP d’Arabie Saoudite : Perez bat les Ferrari pour signer sa première pole.

193
0

Le pilote mexicain a pris la tête avec son dernier tour rapide de Q3 sur le circuit de Jeddah Corniche. Il a réalisé son meilleur temps du week-end en 1m28.200s pour triompher des Ferrari.

Cela signifie que l’amélioration tardive de Leclerc, alors que le meneur des essais libres avait finalement une réponse à Sainz en qualification, a manqué la pole position consécutive pour seulement 0.025s.

Sainz, quant à lui, sera en tête de la deuxième ligne après que le vainqueur de la Q1 et de la Q2, qui avait pris la tête du classement après les premiers tours de la bagarre de 10 minutes de la Q3, n’ait pas été en mesure de réaliser un dernier tour et ait ainsi glissé à la troisième place avec deux dixièmes de moins que son coéquipier.

Max Verstappen, le champion en titre, est revenu à la quatrième place après une séance de Q3 désordonnée. Le pilote Red Bull a eu du mal à lutter contre le survirage à la sortie du virage 2.

Esteban Ocon a pris la cinquième place pour Alpine. Le duo français a perdu huit dixièmes sur les leaders mais a devancé le pilote Mercedes George Russell et Fernando Alonso.

Russell a mis en place une stratégie décalée en laissant son meilleur effort pour le milieu de la séance plutôt que de s’engager dans une bataille de dernière minute sur la ligne.

Le Britannique a réalisé un temps de 1m29.104s pour se classer sixième devant Fernando Alonso et l’Alfa Romeo de Valtteri Bottas. Pierre Gasly et la Haas de Kevin Magnussen complètent le top 10.

Russell a été le seul pilote Mercedes à se hisser dans le top 10 après que Daniel Ricciardo et son coéquipier McLaren Lando Norris n’aient pas réussi à améliorer leur tour lors de la bataille de la Q2.

Lire aussi :  Miami GP Driver Ratings 2022 | Driver Ratings
Sergio Perez, Red Bull Racing RB18

Sergio Perez, Red Bull Racing RB18

Photo par : Zak Mauger / Motorsport Images

Un énorme shunt pour Mick Schumacher a forcé la séance de 15 minutes à être mise sur la glace pendant 57 minutes tandis que le pilote Haas a été emmené à l’hôpital après qu’un premier contrôle au centre médical n’ait révélé aucune blessure.

L’Allemand est sorti large du virage 10 en passant sur la bordure de sortie et sur la surface glissante, les VF-22 ont échangé leurs extrémités et Schumacher a heurté le mur à grande vitesse.

En raison de la nouvelle conception de la structure de l’accident, lorsque la voiture a été soulevée, l’arrière s’est détaché du châssis principal, ce qui a entraîné un retard supplémentaire dans le nettoyage. De plus, la piste a eu besoin de poussière de ciment et d’un jet de vapeur avant que le directeur de course de la FIA, Niels Wittich, ne soit satisfait de son inspection.

Avec un peu moins de cinq minutes à courir, les retardataires étaient peu nombreux.

Mais les deuxièmes Haas de Kevin Magnussen et Esteban Ocon – qui a été retardé par Ricciardo dans un incident qui fait toujours l’objet d’une enquête – sont passées en huitième et neuvième position.

Cela a laissé Russell en proie à Gasly, qui est remonté à la septième place, mais Ricciardo n’a pas pu réduire son record personnel pour survivre, tandis que Zhou Guanyu n’a remonté son Alfa Romeo qu’en 13e position.

Norris était donc 11e devant Ricciardo, Zhou et Schumacher – 9e au moment de son accident – devant Lance Stroll.

Hamilton, quant à lui, a été le premier pilote à ne pas pouvoir accéder à la deuxième partie des qualifications après que son dernier tour lancé ait été 0,087s plus lent que le seuil fixé par Stroll.

Lire aussi :  Archives : Comment un timide étudiant en médecine dentaire est devenu un héros de la F1 britannique
Les maréchaux font le ménage après l'accident de Mick Schumacher, Haas VF-22, en Q2.

Les commissaires dégagent après l’accident de Mick Schumacher, Haas VF-22, en Q2.

Photo : Sam Bloxham / Motorsport Images

Le septuple champion n’a réalisé que le 16e temps en Q1 après avoir perdu l’arrière de sa Mercedes W13 en survirant au virage 2 lors de son premier passage en pneus tendres.

Après avoir commencé la séance du samedi soir sur la gomme moyenne aux côtés de Russell seulement, Hamilton a été contraint d’effectuer un dernier tour poussé avec une minute d’avance pour pouvoir progresser.

Cependant, le tour a commencé hors du rythme lorsque le Britannique a été à la traîne de son record personnel tout au long du secteur deux sur son chemin vers un 1m30.343s.

Malgré un meilleur sprint à l’arrivée pour passer initialement 15e, Stroll était le prochain à franchir la ligne pour évincer Hamilton en Q1 pour la première fois depuis sa chute lors des qualifications au en 2017.

Il n’a été plus rapide qu’au mérite que la Williams d’Alex Albon et le pilote remplaçant d’Aston Martin, Nico Hulkenberg, la paire s’élançant respectivement en 17e et 18e position.

Pendant ce temps, Nicolas Latifi a chuté et le drapeau rouge est entré en jeu après sept des 18 minutes de course lorsque l’arrière de sa FW44 a perdu le contrôle au virage 13.

Le Canadien a semblé perdre immédiatement l’essieu arrière lorsqu’il a tourné, heurtant la barrière TecPro avant d’atterrir dans le mur extérieur.

Yuki Tsunoda n’a pas été en mesure d’effectuer un tour de chaque côté du délai de huit minutes en raison d’un problème de carburant pour l’AlphaTauri, qui est arrivé en Arabie Saoudite avec une nouvelle unité de puissance.

Grille de départ du GP d’Arabie Saoudite :

Article précédent#ThisWeekOnITP : Les Anonymous divulguent des documents de la Banque centrale russe, l’arrivée de Polestar 2 aux États-Unis, et plus encore !
Article suivantPerez salue un « tour incroyable » qui met fin à une longue attente de pole en F1.
Ingeniero mecánico de formación, trabajé en la industria durante 10 años, sobre todo en el sector nuclear. Llevo varios años trabajando como redactor web, utilizando mis conocimientos técnicos para escribir artículos sobre temas específicos, como las finanzas,