Accueil International Aux Nations unies, Biden fustige la Russie pour sa « guerre brutale et...

Aux Nations unies, Biden fustige la Russie pour sa « guerre brutale et inutile » en Ukraine.

65
0

S’adressant aux dirigeants du monde entier lors de l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale des Nations unies, le prĂ©sident amĂ©ricain Joe Biden a Ă©galement critiquĂ© la pour avoir programmĂ© des « rĂ©fĂ©rendums fictifs » cette semaine dans le territoire qu’elle a saisi par la force en Ukraine.

Biden appelle toutes les nations, qu’elles soient dĂ©mocratiques ou autocratiques, Ă  s’exprimer contre l’attaque de la Russie et Ă  soutenir les efforts de l’Ukraine pour se dĂ©fendre.
(AFP)

Le prĂ©sident Joe Biden a dĂ©clarĂ© aux Nations unies que la Russie avait « violĂ© sans vergogne les principes fondamentaux » de l’ONU avec sa « guerre brutale et inutile » en Ukraine.

Dans une condamnation énergique des attaques menées par la Russie depuis sept mois, Joe Biden a déclaré que les rapports sur les abus commis par la Russie contre les civils en Ukraine « devraient vous glacer le sang ».

Et il a dĂ©clarĂ© que les nouvelles menaces nuclĂ©aires du prĂ©sident Vladimir Poutine contre l’Europe tĂ©moignaient d’un « mĂ©pris imprudent » des responsabilitĂ©s de la Russie en tant que signataire du TraitĂ© sur la non-prolifĂ©ration des armes nuclĂ©aires.

Il a dĂ©clarĂ© que la guerre est un affront au cĹ“ur de ce que l’organisme international reprĂ©sente, alors qu’il cherchait Ă  rallier les alliĂ©s pour qu’ils restent fermes dans leur soutien Ă  la rĂ©sistance ukrainienne.

Il a critiquĂ© la Russie pour avoir programmĂ© des « rĂ©fĂ©rendums fictifs » cette semaine dans le territoire qu’elle a saisi par la force en Ukraine.

Lire aussi :  Une enquĂŞte de la police gambienne Ă©tablit un lien entre la mort d'enfants et des sirops fabriquĂ©s en Inde

« Un membre permanent du Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU a envahi son voisin et a tentĂ© d’effacer un État souverain de la carte. La Russie a violĂ© sans vergogne les principes fondamentaux de la charte des Nations unies », a-t-il dĂ©clarĂ© Ă  son auditoire des Nations unies.

M. Biden a appelĂ© toutes les nations, qu’elles soient dĂ©mocratiques ou autocratiques, Ă  s’Ă©lever contre l’attaque de la Russie et Ă  soutenir les efforts de l’Ukraine pour se dĂ©fendre.

« Nous serons solidaires de l’agression de la Russie, point final », a dĂ©clarĂ© M. Biden.

LIRE PLUS :
Les dirigeants prĂ©sents Ă  la session de l’ONU dĂ©noncent la Russie au sujet de la crise ukrainienne et des projets de rĂ©fĂ©rendum.

LIRE PLUS :
AGNU : Erdogan cherche une « issue digne » au conflit Russie-Ukraine

Promesse de fonds pour la sécurité alimentaire mondiale

M. Biden a Ă©galement soulignĂ© les consĂ©quences de l’attaque sur l’approvisionnement alimentaire mondial, promettant 2,9 milliards de dollars d’aide Ă  la sĂ©curitĂ© alimentaire mondiale pour faire face aux pĂ©nuries causĂ©es par la guerre et aux effets du changement climatique.

Lire aussi :  Le Nicaragua rompt ses liens diplomatiques avec les Pays-Bas et exclut l'envoyĂ© amĂ©ricain.

Il a fait l’Ă©loge des efforts dĂ©ployĂ©s sous l’Ă©gide des Nations unies et de la Turquie pour crĂ©er un couloir permettant l’exportation de cĂ©rĂ©ales ukrainiennes par voie maritime, et a appelĂ© Ă  la poursuite de cet accord malgrĂ© le conflit en cours.

Pendant son sĂ©jour Ă  l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale des Nations unies, M. Biden a Ă©galement prĂ©vu de rencontrer mercredi le nouveau Premier ministre britannique, Liz Truss, et de faire pression sur les alliĂ©s pour qu’ils atteignent l’objectif de 18 milliards de dollars pour reconstituer le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Mais le cĹ“ur de la visite du prĂ©sident Ă  l’ONU cette annĂ©e a Ă©tĂ© sa censure Ă  pleine gorge de la Russie, alors que sa guerre approche de la marque des sept mois.

Ce discours a Ă©tĂ© prononcĂ© alors que les rĂ©gions de l’est et du sud de l’Ukraine contrĂ´lĂ©es par la Russie ont annoncĂ© leur intention d’organiser dans les jours Ă  venir des rĂ©fĂ©rendums soutenus par Kremlin sur leur rattachement Ă  la Russie et que Moscou perd du terrain dans le conflit.

Le prĂ©sident russe Poutine a annoncĂ© mercredi une mobilisation partielle pour appeler 300 000 rĂ©servistes et a accusĂ© l’Occident de se livrer Ă  un « chantage nuclĂ©aire. »

LIRE PLUS :
Türkiye : Le référendum russe en Ukraine montre la « gravité de la situation ».

LIRE PLUS :
L’Iranien Raisi : Les « piĂ©tinent » l’accord nuclĂ©aire conclu avec les puissances mondiales

Source : AP

Article prĂ©cĂ©dentDes scientifiques trouvent des traces de l’organisme fongique Histoplasma capsulatum en Antarctique
Article suivantComment la Formule 1 a abouti Ă  son Ă©puisant calendrier de 24 courses pour 2023.
Soy un viajero de 29 años y vendedor en una tienda de prêt-à-porter. Me incorporé al equipo de redacción de AltaVision.news en octubre de 2021.