Le Liban ne sera pas complice de la vente de la Palestine

BEYROUTH.- Le Liban assure que la proposition d'investissement américaine de plusieurs milliards de dollars pour la Palestine et les pays voisins ne le pousse pas à trahir la cause palestinienne.

Les États-Unis ont dévoilé samedi son plan économique pour soi-disant parvenir à la paix au Moyen-Orient, créant un " fonds mondial " d'investissements de 50 milliards de dollars dans les territoires occupés et les pays arabes voisins pour la prochaine décennie.

Le plan, qui sera présenté les 25 et 26 juin lors de la conférence sur l'accord dit " du siècle " de Washington à Baréin, a déjà été rejeté par les autorités palestiniennes.
Le Président du Parlement libanais, Nabih Berri, a assuré, pour sa part, ce dimanche, que Beyrouth ne participera pas à "la vente de la Palestine pour 30 pièces d'argent" et a exprimé son souhait que les Arabes ne laissent pas mourir la cause palestinienne pour l'argent.

Berri a en effet rejeté "les investissements au détriment de la cause palestinienne", malgré "la crise économique étouffante" dans son pays.

"Ceux qui pensent que le milliard de dollars pourrait inciter le Liban, qui vit dans une crise économique étouffante, à marchander sur ses principes, se trompent ", a déclaré M. Berri dans une déclaration qui souligne également que le retour des réfugiés palestiniens dans les territoires que le régime de Tel Aviv a usurpés d'eux " tête " les principes de Beyrouth.

Le plan économique, dont l'architecte est Jared Kushner, conseiller principal et gendre du président américain Donald Trump, "nuit" aux Palestiniens et à leurs droits, y compris leur droit de retourner dans leur patrie et de créer un État souverain avec Al-Qods (Jérusalem) comme capitale, selon Berri.

Cependant, diverses sources ont laissé entendre que l'accord dit du " siècle " de la Maison-Blanche ne prévoit ni la création d'un État palestinien souverain ni le retour des réfugiés expulsés après la création du régime israélien.

Le Liban fait partie des pays qui ont boycotté le forum pro-israélien de Baréin pour ne pas avoir la participation des Palestiniens ou envisager leurs revendications.






│fr.Palestina Libération ISSN 2591-6033 - Journal d'actualité et analyse sur le Moyen-Orient et le monde - Registre mondial de la propriété intellectuelle N° 1 607138 370884 Safe Creative - Union européenne. Tous droits réservés. Le journal fr.Palestina Libération - صحيفة فلسطين ليبراسيون│
Share on Google Plus

About Diario Palestina Libération