Depuis 1967, ils créent des comités pour la nakba palestinienne permanente

CISJORDANIE OCCUPÉE.- Après l'occupation de la Cisjordanie en 1967, Israël a créé des comités pour encourager l'émigration des Palestiniens des zones occupées, selon un rapport.

Selon le magazine israélien +972 Magazine, citant des documents classifiés du régime de Tel-Aviv, en 1967 et immédiatement après l'occupation de la Cisjordanie, les autorités israéliennes se sont tournées vers les universitaires pour étudier les moyens d'encourager les Palestiniens à émigrer et à quitter leurs territoires.

A l'époque, l'ancien Premier ministre israélien, Levi Eshkol, avait créé une série de comités ayant le même objectif et envoyé des universitaires et des chercheurs en Cisjordanie occupée pour analyser la population palestinienne et trouver les moyens de la convaincre de partir.

Un autre des objectifs de ces comités, selon les documents susmentionnés, était de planifier, à long terme, de changer la démographie des zones habitées par les Palestiniens, de sorte que les Israéliens deviennent la majorité dominante.

Nous l'avons vu surtout à Gaza, où les autorités pensaient pouvoir réduire de moitié la population, qui était de 400 000 personnes, afin de rendre possible la nouvelle "démographie" souhaitée par les autorités israéliennes, peut-on lire dans le rapport.

En outre, la documentation révèle que les Israéliens étudiaient également les moyens de limiter la résistance populaire des Palestiniens à l'occupation israélienne et de semer la discorde entre eux, créant ainsi des divisions.

Israël a occupé la Cisjordanie et la ville palestinienne d'Al-Qods (Jérusalem) pendant la guerre des six jours de 1967. Aujourd'hui, plus de 700 000 Israéliens vivent dans plus de 150 colonies illégales en Cisjordanie et à Al-Qods.

Les colonies de peuplement israéliennes dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 sont considérées comme illégales par les Nations Unies (ONU), l'Union européenne (UE) et la grande majorité de la communauté internationale, pour avoir enfreint la Convention de Genève en étant érigées sur des territoires occupés.

│fr.Palestina Libération ISSN 2591-6033 - Journal d'actualité et analyse sur le Moyen-Orient et le monde - Registre mondial de la propriété intellectuelle N° 1 607138 370884 Safe Creative - Union européenne. Tous droits réservés. Le journal fr.Palestina Libération - صحيفة فلسطين ليبراسيون│
Share on Google Plus

About Diario Palestina Libération