Unicef : Pas de lieu sûr pour les enfants au Yémen

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) tire la sonnette d'alarme au sujet des risques pour la vie des enfants yéménites au milieu de l'agression saoudienne.


La directrice exécutive de l'Unicef, Henrietta Fore, a condamné lundi les attaques aériennes contre une station-service de la ville de Taiz, et a déploré que parmi les 12 victimes civiles figurent des enfants âgés de 4 à 14 ans.

"Il n'y a pas d'endroit sûr pour les enfants au Yémen. Déjà 27 enfants sont morts au Yémen en un peu plus de 10 jours. Les chiffres risquent d'être encore plus élevés ", a dit M. Fore.

Le haut responsable de l'ONU a souligné que le conflit les " poursuit " dans leurs maisons, leurs écoles et leurs terrains de jeux et a une fois de plus exhorté les parties belligérantes à " protéger les enfants à tout moment et à les maintenir hors de danger ".

Plus tôt ce mois-ci, des frappes aériennes dans différents quartiers de la capitale du Yémen ont tué cinq enfants et en ont blessé d'autres, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Depuis mars 2015, l'UNICEF a confirmé qu'au moins 7 300 enfants ont été tués ou gravement blessés au Yémen.

La campagne de bombardement saoudienne, qui est appuyée par les États-Unis et d'autres pays occidentaux, a fait plus de 60 000 morts. L'ONU estime que si la guerre ne cesse pas, le nombre de morts atteindra 233 000 d'ici fin 2019.│fr.Palestina Libération ISSN 2591-6033 - Journal d'actualité et analyse sur le Moyen-Orient et le monde - Registre mondial de la propriété intellectuelle N° 1 607138 370884 Safe Creative - Union européenne. Tous droits réservés. Le journal fr.Palestina Libération - صحيفة فلسطين ليبراسيون│
Share on Google Plus

About Diario Palestina Libération