Attaque saoudienne contre des civils au Yémen viole le droit international

L'ONU condamne une récente attaque saoudienne contre le Yémen, qui a coûté la vie à 12 civils, car elle "viole le droit international humanitaire".


La coordinatrice humanitaire des Nations unies (ONU) au Yémen, Lise Grande, a répudié dimanche l'attaque aérienne menée vendredi par la coalition menée par l'Arabie saoudite vers une station-service à Taiz (sud-ouest) qui a fait au moins 12 morts parmi les civils yéménites, dont des enfants.

"Nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles endeuillées et condamnons cette attaque et toutes les violations du droit international humanitaire ", a déclaré M. Grande dans un communiqué.

Le coordinateur a déploré que " des innocents continuent de perdre la vie au Yémen à cause de ce conflit " qui sévit dans ce pays arabe appauvri depuis mars 2015, lorsque Riyad et ses alliés ont commencé leur agression.

Il s'agit de la deuxième attaque meurtrière saoudienne contre des zones résidentielles au Yémen depuis le début du mois saint du Ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman de l'Hégire lunaire). La première attaque de ce type a eu lieu le 16 mai, lorsque des combattants saoudiens ont tué six civils et blessé des dizaines de personnes dans la capitale, Sanaa.
La campagne de bombardements saoudiens a fait plus de 60 000 morts. L'ONU estime que si la guerre ne cesse pas, le nombre de morts atteindra 233 000 d'ici fin 2019.

Lise Grande a cependant souligné que le nombre réel de morts "est plus élevé". "Les parties doivent se rendre compte qu'elles sont responsables de chaque homme, femme et enfant tué ou blessé dans ce conflit insensé. Personne n'est au-dessus des lois de la guerre ", a-t-il conclu.

La campagne militaire saoudienne contre le Yémen, qui vise à rétablir l'ancien président en fuite Abdu Rabu Mansur Hadi au pouvoir et à affronter Ansarola, bénéficie du soutien des États-Unis et d'autres alliés occidentaux qui fournissent toutes sortes d'armes à la prétendue coalition, notamment des armes interdites.

│fr.Palestina Libération ISSN 2591-6033 - Journal d'actualité et analyse sur le Moyen-Orient et le monde - Registre mondial de la propriété intellectuelle N° 1 607138 370884 Safe Creative - Union européenne. Tous droits réservés. Le journal fr.Palestina Libération - صحيفة فلسطين ليبراسيون│
Share on Google Plus

About Diario Palestina Libération