Les sanctions imposées au gouvernement syrien

fr.Palestina Libération│PARIS.- Le Conseil européen (CE) a accepté lundi de prolonger une année, soit jusqu'au 1er Juin, 2019, les sanctions imposées au gouvernement syrien, dirigé par le président Bachar al-Assad, sous prétexte que cette « repressages "Pour la population civile.


La liste des affectés par les sanctions inclus 259 personnes qui sont interdites de voyager à l'Union européenne (UE) et dont les avoirs ont été gelés dans le bloc, ainsi que 67 organisations, tout en réponse à la « répression violente la population civile "en Syrie.

Récemment, l'UE a ajouté un officier de haut rang et trois scientifiques à la liste des sanctionnés en raison de sa prétendue « implication dans le développement et l'utilisation des armes chimiques contre la population civile ».

« Compte tenu de la poursuite de la répression contre la population civile, l'UE a décidé de maintenir ses mesures restrictives à l'encontre du régime syrien et ses partisans, » le Conseil européen a déclaré dans un communiqué en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères tenue à Bruxelles, la capitale belge.

Bien que les ministres aient pris la décision lundi, il entrera officiellement en vigueur demain, avec sa publication au Journal officiel de l'UE.


fr.Palestina Libération - Toute l'actualité et l'analyse sur le Moyen-Orient et le monde - Journal Quotidien édition ISSN 2591-6033 Global Intellectual Property Registry Nº: 1 607138 370884. All Rights Reserved. fr.palestinaliberation.com │
Share on Google Plus

About Editor

Envoyez votre email et recevez les news tous les jours du journal Palestine Libération:

FeedBurner