Deuxième fois que les Etats-Unis bloquent cette initiative de la ONU sur Gaza

fr.Palestina Libération│AL-QODS / JÉRUSALEM OCCUPÉE.- Les Etats-Unis se sont opposé vendredi soir à l'adoption d'un projet de déclaration du Conseil de sécurité condamnant le meurtre de civils à Gaza, selon des sources diplomatiques citées par le journal Arabi al-Jadid. C'est la deuxième fois que les Etats-Unis bloquent cette initiative de l'ONU.

" Les membres du Conseil de sécurité mettent l'accent sur le droit à des manifestations pacifiques, et expriment leurs regrets pour le meurtre de Palestiniens innocents", ont dénoncé les membres dans leur communiqué préparé par le Koweit.

Le communiqué a appelé à la formation d'une commission d'enquête indépendante sur les incidents, et les membres du Conseil de sécurité demandent à respecter le droit international et le droit international humanitaire, incluant la protection des civils. Et ils appelent toutes les parties à faire preuve de retenue et à éviter une nouvelle escalade. Les membres du Conseil de sécurité insistent sur la nécessité de renforcer le travail sur le processus de paix au Moyen-Orient pour parvenir à une solution durable et globale basée sur la solution à deux Etats « , selon leurs propos.

Le Koweït, le seul membre arabe du Conseil de sécurité, a distribué vendredi un communiqué aux membres du Conseil, appelant à la fin au ciblage par les forces d'occupation des manifestants palestiniens près de la frontière de la bande de Gaza.

 Mansour Al-Otaibi , le Représentant permanent du Koweït auprès de l'Organisation des Nations Unies a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec l'observateur de la Palestine des Nations Unies, M. Riyad Mansour, et le représentant de la Ligue arabe, Maged Abdel Aziz, au siège de l'organisation à New York:  "Nous avons distribué un nouveau projet de déclaration aux membres du Conseil de sécurité sur ce que subit le peuple palestinien dans la bande de Gaza, un projet très similaire à celui que nous avons distribué vendredi dernier".
Il a ajouté que "le projet de déclaration de vendredi dernier a reçu l'approbation de 14 États membres du Conseil de sécurité, mais les États-Unis ont refusé de s'engager et de discuter le contenu de la déclaration", ce qui a conduit au blocage de sa publication.

De son côté, l'Observateur de la Palestine auprès des Nations Unies, Riyad Mansour, a appelé lors de la conférence à "la protection internationale de notre peuple palestinien à Gaza, en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est".

Il a considéré la poursuite du Conseil de sécurité dans la "négligence de ses responsabilités" un encouragement pour Israël à commettre plus de massacres, tout en appelant à poursuivre les criminels qui ont tué des manifestants pacifiques palestiniens, vendredi dernier.

Depuis vendredi, des milliers de Palestiniens se sont rassemblés chaque jour près de la barrière frontalière à l'est de la bande de Gaza pour participer à des marches pacifiques, exigeant le retour des Palestiniens dans leurs villes et villages d'où ils ont été expulsés par la force en 1948.


fr.Palestina Libération - Journal d' actualité sur la Palestine et Moyen-Orient - Quotidien édition ISSN 2591-6033 Global Intellectual Property Registry Nº: 1 607138 370884. All Rights Reserved. fr.palestinaliberation.com │
Share on Google Plus

About fr.Palestina Libération

Envoyez votre email et recevez les news tous les jours du journal Palestine Libération:

FeedBurner