l’Algérie dit ne pas reconnaître Israël et n’avoir aucun échange avec les Israéliens

fr.Palestina Libération│ALGÉRIE.- Le ministre algérien de l’Énergie, Mustapha Guitouni, s’est expliqué ce jeudi 25 janvier devant l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le scandale révélé par un député concernant l’importation de matériel « made in Israël » par l’entreprise nationale de gaz et d’électricité, Sonelgaz, et ce alors que l’Algérie dit ne pas reconnaître Israël et n’avoir aucun échange avec les Israéliens.


 Guitouni a déclaré devant l’APN que l’Algérie « est parmi les rares pays au monde à n’avoir pas établi de relations avec Israël », avant de donner plus de précisions sur le processus d’acheminement vers l’Algérie d’une série de vannes de contrôles dans le cadre du projet de la nouvelle centrale électrique de Boutlelis dans la ville algérienne d’Oran.

 Le ministre algérien a ainsi indiqué que Sonelgaz était exempte de toute responsabilité et que les vannes avaient été importées par une société franco-américaine et que ces pièces devaient initialement être acheminées depuis l’Espagne et que leur arrivée depuis Israël a été tout simplement « une erreur ». Rappelant que la justice algérienne avait été saisie de l’affaire, Guitouni a affirmé qu’il ne voyait aucun intérêt à la création d’une commission d’enquête comme cela avait été suggéré par le député d’el-Adala et Bina, Lakhdar Benkhelaf. Enfin, le ministre algérien a indiqué que Sonelgaz avait elle-même informé les services de douanes avant de déposer plainte devant la justice.

│Copyright © 2017 fr.Palestina Libération - Toute l'actualité et l'analyse sur la Palestine et Moyen-Orient - Journal Édition Internationale . Global Intellectual Property Registry Nº: 1 607138 370884. All Rights Reserved. fr.palestinaliberation.com
Share on Google Plus

About fr.Palestina Libération

Envoyez votre email et recevez les news tous les jours du journal Palestine Libération:

FeedBurner